Je sais comment fonctionnent les vernissages à Bandol

Je m’interrogeais, en vous signalant l’exposition de Danielle OMMEVAL, sur le pourquoi de l’invitation que j’ai reçu pour le vernissage de son exposition. J’ai eu la réponse.
IMG_1196.JPGEn fait, le service des affaires culturelles qui héberge les oeuvres salle Ravaisou, édite également les cartons d’invitation, vierges… Ils sont mis à disposition de l’artiste ou de ses représentants. Il a suffi que quelqu’un dans l’entourage de cette peintre (qui n’est pas de Bandol) pense à moi, pour que pour une fois, je sois invité à un vernissage (je suis sensible à l’invitation mais n’y voyez pas une nécessité: des amateurs plus éclairés que moi devraient certainement en bénéficier à l’avenir). Rien à voir donc, avec des choix de la Mairie d’inviter tel ou tel…
La Mairie assume l’événement culturel en accueillant, et en mettant des moyens de communication à disposition de l’intéressé, rien d’autre.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.





8 Commentaires

  • @Fred
    Le procédé que tu évoques est un procédé parmi d’autres. On peut en citer un autre puisque le Centre Culturel dispose d’un fichier « d’habitués » inscrits qui systématiquement sont prévenus par mailing. Quelquefois le Cabinet du Maire ou l’Élu (ou l’Élue) concerné jette un œil sur les envois et ajoute ou retranche des noms.

  • @ Jean:
    J’imagine bien que la Marie peut avoir sa propre liste de diffusion, et le centre culturel ses habitués référencés: merci d’avoir confirmé et préciser comment se passe ce genre de « promotion » d’événements.
    Mais comme je m’étais interrogé publiquement pour cette invitation nouvelle me concernant, et que je n’ignore pas que je suis devenu un « cas particulier » dans le paysage bandolais, il fallait que je fasse savoir la réponse. En l’espèce, c’est bien un membre de l’entourage bandolais de l’artiste qui a mis mon nom et adresse sur un carton. Cette liste à la discrétion de l’artiste est probablement l’explication aux variations des invitations reçues (des bandolais m’ont dit leur étonnement de figurer aléatoirement parmi les destinataires conviés à ces manifestations, sans comprendre pourquoi un coup oui, un coup non).

  • et oui plus d invitations depuis mars 2008 voila la punition …….

  • @Fred
    Tout à fait d’accord car si je ne m’abuse, nous avons été présents toi et moi à cette expo et nous le devons à la même personne.

  • et oui plus d invitations depuis mars 2008 voila la punition …….

  • Jean-Maurice Tupin

    Il suffit de passer au Centre Culturel, prendre une invitation sur le présentoire et se déplacer, le jour venu, pour assister au dit vernissage.
    Tout les vernissages sont annoncés dans les bulletins de manifestations.
    C’est l’occasion de voir monsieur le maire et éventuellemnt discuter avec lui.

  • @Jo Robert
    La meilleure punition c’est celle qui a été administrée à celles et ceux qui dégustaient petits-fours cacahuètes et champagne à longueur de mandat et qui ne sont plus là. En ce qui me concerne je n’ai aucune frustration de ne pas être invité mais je relevais simplement un fonctionnement bizarroïde propre aux Affaires Culturelles, sans plus.

  • robert
    personnellement la punition a été instituée déja en 2001 – pas d’ironie injustifiée
    cordialement
    Max