J’ai pas voulu vous gâcher le réveillon…

Ceux qui ont assisté au Conseil Municipal lundi le savent déjà, et ceux qui suivent l’actualité de Bandol via VAR MATIN (au moins sur le Net – y’a longtemps que je ne m’occupe plus de la version papier) l’ont appris mardi ou mercredi:

nos impôts locaux vont augmenter
C’est aussi marqué dans le nouveau « Couleurs Bandol » distribué en début de semaine dans nos boîtes à lettres (Bandol Mag N°5 pas encore en ligne à l’heure où je publie), dans l’éditorial du Maire, mais c’est plus subtil: Malheureusement (…) le déséquilibre budgétaire (…) nous obligera à envisager des mesures courageuses (…).
Cette formule en bon français bien clair signifie que la part municipale de la taxe d’habitation et de la taxe foncière, va augmenter…
Pour les explications, je vous renvoie à ce « Couleurs Bandol » ou surtout à l’article de Var Matin que vous aurez d’ailleurs repéré ces derniers jours dans la colonne de droite de Bandolais.fr.

.





Article précédent : Bandol, bien avant
Article suivant : Bandol Mag pluraliste

Un commentaire

  • jean charles janicot

    Toujours le meme refrain sur la gestion de l’ancienne municipalite que soit dit en passant je n’approuve pas sur tous ses points notamment esthétique de la médiathèque
    Mais à la lecture du rapport d’audit disponible en Mairie force est de constater en page 4 qu’il est noté une bonne gestion de la trésorerie et un taux de fiscalité moins élevé que dans d’autres communes
    La commune a maintenu sa pression fiscale stable sur la période. Les taux communaux en matière de taxe d’habitation et foncière bâtie sont nettement inférieurs aux moyennes de même strate, ce qui confère à la collectivité une marge de manœuvre en matière d’augmentation de la pression fiscale ménages.
    Au niveau des investissements le rapport mentionne un niveau élevé et c’est une bonne chose pour les Bandolais
    extrait p 19
    La commune de BANDOL a investi de 2001 à 2007 plus de 37,8M€ dont 14,4M€ au titre de la médiathèque (soit près de 38% des équipements).
    Les investissements réalisés sont nettement supérieurs aux moyennes constatés en 2005 sur les communes touristiques de même strate (à nuancer légèrement toutefois dans la mesure où la fin de mandat devrait s’être accompagnée d’une forte progression de l’équipement sur les autres communes également).
    La médiathèque a généré 14,4M€ (y compris RAR 2007) de dépenses sur la période 2001 à 2007 et il reste 3,6M€ de dépenses, ce qui portera le coût à près de 18M€.
    A noter que les dépenses restant à payer sont plus que financées par les recettes attendues (subvention CR de 410K€, subvention CG de 1,4M€, amodiation de 1,1M€, FCTVA de 2,6M€ potentiels). L’opération médiathèque dégagera sur la période 2008 à 2011 près de 0,9M€ de financement pour d’autres projets.
    Le rapport mentionne surtout que les dépenses de fonctionnement progressent plus vite que les recettes
    Donc c’est à ce niveau qu’il faut agir et NE PAS CONFONDRE INVESTISSEMENTS ET DEPENSES DE FONCTIONNEMENT
    Compte tenu de la situation économique entrainant une baisse des recettes ( droits de mutation, aides de l’Etat , baisse des jeux) les seuls leviers proviennent d’une augmentation de la fiscalité locale et d’une baisse des dépenses de gestion courante
    IL N’Y A PAS LIEU A PARLER D’UN IMPOT MEDIATHEQUE.
    Les Bandolais commencent à se lasser d’entendre parler des « fautes » de l’ancienne Municipalité dont certains membres de la nouvelle Municipalité ont pris une part active à l’époque et pas à des postes de subalterne
    Ils ont vu et constaté des investissements significatifs
    Soyons constructifs