Economie sur le coût du cabinet du Maire de Bandol

La phrase que la caméra qui filme le conseil municipal pour sa diffusion « officielle » a mangé, faisant naître quelques tensions, était de Michel SAUZET. Le conseiller municipal d’opposition interpellait le Maire: après des promesses électorales incluant la réduction du coût du cabinet du Maire, il notait 50% d’augmentation (et de donner les chiffres, 60.000€ du temps de l’ancien Maire, « 900.000€ » aujourd’hui). Vous avez bien lu mais

sa langue a fourché et il a rajouté un zéro au chiffre actuel, ce que personne n’a relevé durant le conseil.
Lors des explications qu’il m’a donné (et confirmées par l’équipe Barois également interrogée), Michel SAUZET s’est amusé de son erreur, un brin taquin: avec une telle majorité, le maire a une belle marge de manoeuvre, car personne ne s’étonne de ce montant. Déjà monté jusqu’à 90.000 euros, Christian PALIX sait dorénavant qu’il peut pousser jusqu’à 900.000€ sans que sa majorité s’émeuve du coût de fonctionnement de son cabinet!

Frédéric METEY
www.bandolais.fr

NDLR: je précise à titre personnel que je ne suis pas choqué par un montant a priori. Je juge plutôt l’adéquation entre les moyens mis en oeuvre et les résultats (et personnellement je ne sais pas combien de personnes il faut pour faire tourner le cabinet du Maire d’une ville de 9000 habitants comme Bandol). 60.000 ou même 90.000 euros ne me paraissent pas une enveloppe forcément déraisonnable pour avoir quelques collaborateurs de qualité (rappel: il faut diviser par deux pour obtenir l’approximation de l’enveloppe de salaires nets). Comparons avec d’autres villes équivalentes.
Maintenant si promesse il y avait, et qu’elle n’est pas tenue, Michel SAUZET est dans son rôle (élu d’opposition) en le dénonçant.

.





9 Commentaires

  • si on se met a croire toutes les promesses faites et considerer qu’elles seront tenues c’est etre bien naif
    PAR CONTRE NOUS RESSASSER QUE LA MAIRIE EST EN FAILLITE QU IL FAUT MAITRISER LES INVESTISSEMENTS ET LES RALENTIR NOUS PARLER SANS ARRET D ECONOMIES POUR FINALEMENT FAIRE TOUT LE CONTRAIRE C EST VRAIMENT PRENDRE LES ELECTEURS POUR DES GOGOS

  • j’aimerai faire un commentaire sur les nouveaux « secrétaires municipaux » de Monsieur Palix, qui remplacent Marcel Bougi: Combien cela va t il couter?
    n’étions nous pas en crise, pire: en faillite!

  • @ Anthony
    Cela ne coutera rien car le budget alloué au maire, à ses adjoints et aux conseillers municipaux est plafonné par la loi et voté par le conseil municipal en début de mandature.
    Seule la répartition change.
    En résumé, ce que touchait Marcel Bogi au titre de premier adjoint pourra être réparti entre les conseillers municipaux en charge de ses délégations.

  • Est-ce que Monsieur Bogi reste adjoint, bien qu’il n’ai plus de délégation ?
    Ne doit-il pas redevenir « que » conseiller municipal ?

  • janine (sauter-gilli)

    Pour information, les frais de personnel (en principe, pas très nombreux : 1 ou 2 secrétaires et le chef de cabinet.) ne sont pas comptabilisés dans les dépenses du cabinet du maire.
    Le champ de ces dépenses est assez vaste et hétéroclite. Il couvre, entre autre, les « frais de représentation », qui sont parmi les postes les plus importants : c’est-à-dire les apéritifs des cérémonies patriotiques et autres réceptions : traiteurs, boissons, notes de restaurants…
    La promesse du maire de baisser de moitié les dépenses faites en 2007 par le cabinet de son prédécesseur a bien été faite dans le magazine N°1 de janvier 2009, à la rubrique « Finances ».
    Sans risque, car si les dépenses du cabinet font bien l’objet d’une comptabilité à part, elles n’apparaissent pas dans le compte administratif en tant que telles ; elles sont dispatchées dans de très nombreux postes de la section « dépenses de fonctionnement ». Comment vérifier ?
    Si on veut plus d’infos, on peut toujours se rendre au service financier de la mairie et demander les factures. En principe, tout citoyen est en droit de les obtenir…
    Ceci dit, une fois de plus, on a eu un effet d’annonce, et des actes à l’opposé.
    Résultat : on a dépensé sans compter et les dépenses ont explosé en 2009 : de + 38 % par rapport à 2007 et de + 175 % par rapport à ce qu’on nous avait promis.
    Le maire aurait dû montrer l’exemple dans une ville « au bord du gouffre et de la faillite » parce que nous, les 2 millions d’impôts supplémentaires, on les a bien payés !
    A propos, aucune réaction sur l’histoire de Barcelone. Comment se fait-il?
    NDLR: patronyme ajouté entre parenthèses par Bandolais.fr avec l’accord de Mme Sauter-Gilli.
    Merci à tous de bien vouloir faire vos commentaires sous votre identité complète.

  • Madame Janine vous dite ;
    elles sont dispatchées dans de très nombreux postes de la section « dépenses de fonctionnement ». Mdme c’est une forme naturelle qui a toujours été ( certaines recettes n’existe pas et aussi des depenses) si un élu n’est pas d’accord il vote contre le compte administratif – mais il ne critique pas celui ci pour voter par la suite son accord – Max

  • En tant que praticien le docteur Palix doit certainement etre un bon professionnel au niveau de ses diagnostics
    En ce qui concerne la Mairie je suis beaucoup plus réservé quand je vois ce qui a pu etre dit sur la faillite et la baisse des dépenses ; là le patient en serait déja mort

  • et si les citoyens – contribuables en exigeaient un , d’audit , un vrai , actuel ,pour clarifier tout ceci maintenant ? au point ou on en est question dépenses , on n’en est plus a mégoter pour quelques milliers d’euros de plus ; alors faillite ou pas faillite , dépenses somptuaires ou non , frais de déplacements personnels payés par les impots des bandolais ou non , etc … un petit bilan a mi parcours , ça peut se faire , non ?
    bon , je vais attiser les foudres de qui ….les habituels , sans doute ….bonne journée quand meme a tous !

  • Quelle bonne blague , faire un audit en cours de période JAMAIS JAMAIS
    CA SE FAIT LORS D UN CHANGEMENT D EQUIPE AVEC EN GENERAL UN SEUL BUT DEMOLIR CE QU A FAIT LE PREDECESSEUR
    Avec un Directeur de la Communication il est possible de penser qu’un bilan intermédiaire soit présenté
    CE QUI A ETE PROMIS les réalisations effectuees , ce qui va se faire
    Car lorsqu’on veut communiquer comme sur cette affligeante affaire concernant Mr BOGGI et un autre conseiller on sait le faire
    Quant au déplacement à BARCELONE et sous réserve que cette histoire soit vraie et toujours sous réserve que la collectivité ait assumé les frais ,comment ne pas douter que le remboursement du billet retour ait été pris en recettes dans les comptes en contre partie du cout