Echos de campagne à Bandol

Juste quelques brèves en cette dernière semaine de campagne du premier tour :

  • Laetitia Quilici dans un mail à ses contacts pour rappeler de venir assister à sa deuxième réunion publique écrit :
    « cette réunion publique va nous permettre avec votre soutien de « saper » le moral et distancer nos concurrents lors de ce premier tour. Un théâtre Jules Verne bondé constituerait un pas de plus vers le succès…/… »
    On n’avait jamais connu Laetitia (toujours mesurée) aussi martiale, et voilà qui augure de négociations de second tour dans un climat d’entente cordiale.
    Cela confirme aussi l’aspect mise en scène de ces réunions publiques (dans le chapitre « roulage de mécaniques de l’article sur les épiphénomènes de campagne). S’il faut bourrer la salle, ce soir comptez-vous, bandolais ou six-fournais…?
  • Les déboires de la liste BBM qui font tant jaser Bandol sont apparemment un souci du FN au plan bien national
  • Et un lecteur me signale un joli dessin sur la dure vie de modérateur :
    Pas facile de modérer les commentaires

    Sur le blog Bassenge

    Je confirme : je suis un con (et un gros), et ce n’est pas facile…





Article précédent : Un blog n’est pas un journal

14 Commentaires

  •  » saper le moral et distancer nos concurrents lors de ce premier tour  » …. ha bon !?
    pas tres fair-play .

  • Certes les propos de madame Quilici font preuve de peu de respect pour les opposants du Maire avec qui elle pourrait s’allier entre les deux tours pour battre le maire (à moins que ce ne soit pas sa volonté) mais le problème de madame Quilici est surtout qu’elle est sous la houlette de Jean-Sébastien Vialatte et de Hubert Falco dont les seuls intérêts sont de faire sortir Bandol de Sud Sainte Beaume pour rejoindre TPM (Toulon Provence Métropole). Si cela arrivait ça entraînerait une augmentation considérable des impôts mais aussi Bandol deviendrait une banlieue de Toulon dont nous perdrions totalement le contrôle en terme de construction d’HLM, ……. Le risque est donc bien réel avec une candidate dont les intérêts personnels primes avant les intérêts des bandolais et qui est autant aux ordres d’un parti qui n’a que faire de l’identité de notre commune.

  • Monsieur Chapuis

    Que vous n’aimiez pas L.Quilici, je peux le comprendre, mais il ne faut fantasmer sur ce qui est irréalisable.

    Avec l’arrivée de Sanary dans la communauté Sud Sainte Beaume, il n’est pas possible que Bandol soit rataché à TPM, il faut une continuité territoriale.

    Il est certain que dans un avenir (encore lointain), avec la cessation de certain conseils généraux (le Var étant concerné), notre département serait pratiquement divisé en deux avec la moitié est dépandant des Alpes Maritimes et la moitié ouest dépendant des Bouches du Rhone;
    A ce moment là, ce ne serait plus TPM qui nous menacerait, mais la grande Mégapole Marseillaise!!!! et c’est le Préfet de région qui décidera quels que soient les avis des Maires concernés.
    Mais nous n’en sommes pas encore là.

  • 1- ce soir Laetitia Quilici a confirmé son souhait de rester dans Sud Sainte Baume.

    2- la salle Jules Verne était encore pleine et si vous étiez mieux renseignés il ne devait pas y avoir autant de Six-Fournaise que vous le suggérez abusivement, le Député Vialatte faisant en même temps sa réunion publique à l’Espace Malraux.

  • Agiter le spectre de TPM est à mon avis une pure illusion… D’une part juridique (la continuité territoriale évoquée par Gervais Serge)… d’autre part la nécessité de conforter Sud Sainte Baume (passage en communauté d’agglo).
    Par contre ce qui est certain, mais à un horizon d’une dizaine d’années, c’est que soit nous sommes englobés dans la métropole marseillaise… soit il y a création d’une métropole autour de Toulon, le département étant réduit à la portion congrue… Mais d’ici là, travaillons plutôt à une véritable communauté d’agglomération…. Plus nous serons forts, plus nous aurons de poids dans les discussions.

  • @ Fred

    J’ai beaucoup aimé le petit dessin sur le modérateur, car c’est exact, ce n’est pas facile (je le suis moi même sur un site de jeu).
    Il faut être neutre, sans préjugé, même si l’on a des préférences et c’est normal d’en avoir nous ne sommes que des humains avec des sentiments.
    Alors quelques fois on sanctionne certains commentaires qui ne vont pas dans notre sens et on en laisse passer d’autres tout aussi non conforme, mais ceux là on les aime!!!!

    C’est parce que nous sommes humains, avec des sentiments, avec des sensibilités que nous classons certaines personnes comme « Troll », alors qu’ils ne le sont pas plus que d’autres et peut être même, c’est nous qui sommes classés ainsi sur d’autres sites.

    Fred, je confirme mon sentiment, je regretterai la fermeture de ton blog, car comme je l’ai déja dit, débattre avec quelqu’un qui pense comme moi ne m’intéresse pas

  • muriel anguenot

    @Prinz karl ,  » travaillons a une véritable communauté d agglomération  »

    oui , mais peu de programmes électoraux bandolais en font état comme priorité .

    c ‘est assez significatif d ‘ une réelle ignorance des compétences nouvelles de la future agglo, de celles qui seront obligatoires , et il n y a pas , pour la grande majorité de ces programmes , d anticipation de celles qui pourraient etre prises .
    de petits  » encarts  » en font état , obligés , mais pas prioritaires ; et pourtant …
    cette ignorance fausse les projets annoncés .
    cela dénote un manque d ambition , une crainte , ou une tromperie , c est selon .
    il est évidemment clair que c ‘est LA qu’il faudra etre forts , reconnus , et avoir du poids dans les discussions . ça , c est sur !

  • C est vrai Muriel. Mais cela s explique par l absence de véritables liens entre les forces politiques ou candidats entre les communes de SSB. Même au niveau des grands partis (PS, UMP …) il n y a a ma connaissance aucune réflexion sérieuse sur ce que pourrait être la communauté d agglomération . On raisonne commune et pas au delà.
    Un sacre boulot attend les équipes qui seront élues et leurs conseillers communautaires , y compris ceux d opposition. Il va falloir créer des liens entre les différents représentants des communes, faire un bilan, évaluer des pistes pour les choix des compétences nouvelles, choisir et apprendre a travailler ensemble! Bien du courage. Mais avant tout cela va se poser la question de l élection du président.Sur quelle(s) base(s)… je n ose écrire tractions, contreparties… Mais je crains qu il ne soit nullement question de programme précis et sérieux. Plutôt d ego a assouvir.
    Attendons, nous verrons bien…

  • La Communauté de commune avec l’arrière pays est une belle opportunité pour un Bandol miniature surchargé de projets immobiliers et qui devrait être entièrement préoccupé par son offre balnéaire. Et pas seulement par son offre de gérontologie.
    Un Bandol qui pourrait récupérer son terrain de foot pour améliorer son offre balnéaire et sa friche à la sortie d’autoroute pour une base de stockage des véhicules et donc une base de départ vers les plages et les commerces. (pomagalski ; navettes; tunnel tapis roulant . . . )
    Les projets d’équipements sportifs, de centres commerciaux, de centres artisannaux + PME +PMI + gérontologie + . . . seraient densifiés et budgétisés en collaboration avec l’arrière pays.

    Autre remarque, mais je poserais la question à mon ami Martial le croque-mort de Bandol : comment la préfecture peut ne pas avoir un ordinateur capable de dire qui est mort et qui ne l’est pas ? ? ? et on bosse comme des mulets pour nourrir ces incompétents ? ? ?
    C’est ainsi que monte la défiance/haine des TER contre les TES, et c’est ainsi que monte le front national. Moche tout ça, très très moche !

    Et tellement dangereux pour la démocratie.

    ———————
    Commentaire édité par le modérateur (Patrick, pense à finir tes phrases, surtout quand tu verses de l’huile)

  •  » on raisonne commune et pas au dela  » : grave !
    mais pas tout a fait vrai pour tout le monde , fort heureusement .

  • @ Serge,
    tu auras remarqué que j’aime aussi le débat, sur les thèmes qui font l’objet de ce blog, et que la modération est surtout un rappel aux règles que j’essaie d’y faire respecter. A part pour 2 ou 3 vrais trolls (HB, Mr Simon, Uludujas), dont les messages sont à 95% bloqués voire 100%, pour les autres, toi ou Patrick Lacaze (que je soumets par exemple à ma lecture préalable), je valide la plupart des messages (le régime de modération qui t’est appliquée ne t’a pas empêché de voir la quasi intégralité de tes messages publiés ici – plus de 350 en 6 ans).
    Ce que je sanctionne en général pour les « faux » trolls, c’est la répétition de comportements pour lesquels j’ai déjà averti l’intéressé. Mais la plupart des commentateurs réguliers et moi-même avons tous déjà mordu la ligne jaune au moins une fois : ceux qui récidivent sont en général plus enflammés que la moyenne, et la modération est destinée à doucher les ardeurs. Pour les vrais trolls, le gnouf numérique est juste une façon de ne plus perdre son temps…
    C’est très difficile à doser, toujours subjectif, toujours frustrant, et la modération est un des trucs qui me pèsent le plus avec le temps : devoir décider pour chacun de cette petite dizaine de commentateurs s’il faut ou pas valider m’épuise. Je ne m’y résous qu’à reculons, et suis bien content d’être libéré de cette tâche dans quelques semaines.

  • L état civil est géré par les mairies. La mairie du lieu de décès transmet a celle du lieu de naissance.

  • Le futur conseil municipal devrait être Bandolais : Être Bandolais, (Origine de naissance ou non) : c’est aimer son village et l’aider à rester vivant – agréable à tous, vrais ou moins vrais natifs. Le libellé que j’ai toujours exprimé : Le Bandolais est celui qui aime ce village et qui l’aide à vivre en s’impliquant dans des associations ou en participant à des actions que d’autres ont pris la peine de mettre en place ; c’’est ce plaire et s’intégrer à la communauté du lieu de sa résidence, et participer judicieusement à ses actions.
    Chaque postulant à être conseiller municipal devrait penser qu’élu il sera astreint à siéger avec les personnes qu’il critique sujet délicat : sa candidature à pour objectif promouvoir le bien être de la commune : il devra faire un compromis pour une saine gestion communale et ce n’est pas en se critiquant que la ville sera bien administrer.
    Concernant les internautes constataires de tous sujets quels sont leurs capacités de gestion pourquoi ne se présentent ils pas sur une liste dénommée humoristiquement « Contestation » ou « Controverse » cela permettrait de connaitre l’opinion de ceux qui sont critiqués. Max Moutte

  • Désolé Fred c’est le bug de la touche double flèche.
    @ Prinz : C’est beau le cloisonnement entre la préfecture et la mairie. On comprend mieux maintenant . . . ça ne les rend pas moins incompétents, bien au contraire. On se demande pourquoi les préfets ne se déclarent pas eux-même incompétents. Après tout les tribunaux le font.