Trois « duretés » de l’eau à Bandol

test dureté de l'eauLa dureté de l’eau décrit/mesure principalement sa teneur en calcaire.
Hormis les effets sur la production de mousse du savon, on constate aussi que le rinçage est plus ou moins facile selon la dureté de l’eau, mais ça joue aussi (surtout) sur l’entartrement de tous les conduits où l’eau passe, y compris ceux de l’électro-ménager.

A Bandol, cette dureté est variable selon les quartiers et la source d’alimentation qui fournit « l’or bleu ». Et il faut régler (comme partout) vos machines à laver (linge ou vaisselle), chauffe-eau et même frigo (? – machine à glaçons?), pour s’adapter à cette caractéristique (plus ou moins de sel de lavage, produit de rinçage, etc.).

Dans ma rue, quelle dureté de l’eau ?

J’aide un client âgé du quartier à installer son nouvel appareil (je suis un garçon serviable). Le magasin qui lui a livré la machine ne lui a pas laissé de kit d’évaluation de la dureté de l’eau, pas plus que le fabricant dans l’emballage (une languette qu’on place sous le robinet pendant x secondes et dont la couleur change pour indiquer la fameuse dureté): « c’est marqué sur votre facture d’eau« . Sauf qu’en copropriété, la facture d’eau ne vient pas de la société des eaux, mais du syndic qui n’a pas crû bon de reporter l’info (pour être honnête, j’ai épargné des recherches papier à mon voisin, convaincu de la rapidité du web).

Trouver l’info : Mairie, syndic de copropriété, S.E.M. ?

Qu’à cela ne tienne, filons sur le site de la Mairie où il doit bien exister une carte de la dureté de l’eau, ou le découpage des secteurs de la ville en fonction des 3 sources d’approvisionnement:

  • puit de Bourgarel
  • canal de Provence
  • Syndicat intercommunal

Hélas, quand on tape « dureté » dans le moteur de recherche du site de Bandol, zéro résultats. A l’inverse si on tape « eau » ou « qualité de l’eau », on se noie (sic!) vite sous des tonnes de résultats liés à la baignade et tout un tas de pages consacrées à autre chose.
dureté eau varUn googlage plus tard, sur le site de la région: carte imprécise, et justement, l’adresse qui nous intéresse est à cheval sur 2 zones, dont une à la dureté « variable »!! Site de la S.E.M.: pas assez détaillé. Direction le téléphone, en interne ils doivent bien avoir la précision nécessaire: accueil téléphonique impeccable, avec rappel de l’interlocutrice qui a préféré ne pas nous faire patienter trop longtemps. Et un verdict: eau moyenne à dure (entre 19,6 et 37,1Th) selon la période de l’année, pour mon voisin (et moi aussi – je le note).

Le web n’a que 16 ans*. La transparence sur l’eau, pas encore ne ligne.

On va nous coller bientôt des compteurs d’eau qui transmettront notre consommation individuelle quotidienne à la S.E.M., mais qu’il est compliqué d’avoir une information précise sur l’eau qui coule à nos robinets…
Je ne vais pas blâmer la Mairie, puisque là c’est le fournisseur qui ne propose pas lui-même cette cartographie en ligne (mais si nos mairies veulent bien faire pression…). Franchement, de nos jours, ne pas avoir sur Internet une solution qui précise d’où vient l’eau qui est fournie à chaque adresse et ses caractéristiques, ça fait quand même très XXème siècle… Pour la facturation, pas de problème, on va vivre avec notre temps dès 2011!

A Bandol, au moins deux réglages différents possibles

En tous cas, pensez à régler vos appareils pour faire face aux propriétés de l’eau que vous consommez à Bandol, car selon la « source », beaucoup de bandolais sont concernés par une eau très calcaire (mais pas tous), Bourgarel étant la seule source d’approvisionnement à faible teneur minérale. La durée de vie votre électro-ménager en dépend, même si vos lave-linges durent plus longtemps avec… l’aide d’un plombier.

F.M. – Bandolais.fr
Crédit illustration : DR

P.S.: en informatique, 16 ans ça veut dire +/- 3 siècles… Mais la S.E.M. n’est pas une entreprise d’informatique (ça se saurait).





5 Commentaires

  • La SEM va faire payer l’accès aux relevés des compteurs par internet 3,99euros par mois…

    Alors a vue de pif la valeur de dureté de l’eau ca doit être une option à 65cts… par mois…

  • Jacques Harroué

    Les eaux sont classées en fonction de leur °FH :

    0 à 6 degrés = eau très douce

    6 à 15 degrés = eau douce

    15 à 30 degrés = eau moyennement dure

    supérieure à 30 degrés = eau dure
    donc les données entre 19.6 et 37 th sont des données qui ne veulent rien dire, la dureté de l’eau ne peut variée autant
    Pour régler un adoucisseur d’eau( lave vaisselle), généralement cela ce règle sur quatre positions:
    0_11°fh ==>réglage à zéro
    12-29°fh==> à 1
    30-37°fh==> à 2
    38-60°fh==> à 3
    Alors que faire avec des données aussi vagues?
    réglage sur 1 ==> risque d’un mauvais résultat ( traces sur les verres, au contact de la vaisselle avec la main on sent une certaine rugosité)
    réglage sur 2 ==> risque nul, sauf une consommation plus importante de ….. ».sel »
    Généralement le constructeur, au départ, règle la molette sur 2 donc rien à toucher
    pour l’installateur et le risque n’est pas grand pour l’utilisateur.
    Le calcaire dans les canalisations en plomb nous protège grace à son dépot, mais il faut y croire.
    J’en déduis que les renseignements donnés, sont bien sympa mais l’expérience nous démontre que vouloir régler un « adou » est affaire de pro, qui lui a les données et les moyens pour régler les appareils.Que dire pour le chauffe-eau, maintenant détartrer un chauuffe eau coute le prix d’un neuf à Casto.Il faut savoir qu’a partir de 55°c nous sommes à un seuil ou il faut doubler d’énergie pour gagner 1 °C sup………..
    Mais bravo de soulever des questions, ton article est tres interessant.
    Jacques Harroué

  • le réglage précis d’un adoucisseur en fonction de la dureté de l’eau est quasiment impossible à réaliser, professionnel ou pas.
    en effet, l’eau qui nous est distribuée par le fermier provient de trois origines différentes:
    notre ressource propre de Bourgarel, quand elle fonctionne,
    la ressource du syndicat intercommunal d’approvisionnement en eau potable (Sanary, Six-Fours-Ollioules, et Bandol) qui pompent dans la nappe sur les sites de Sanary.

    Ces trois provenances montrent des degrés d’hydrothymetrie très diffèrents entre eux, et chaque source varie elle même en dureté selon la saison.
    En gros l’eau la plus douce est celle du Canal de Provence, car elle provient d’une eau de ruissellement, alors que les forages locaux qui proviennent de nappes sont en général plus chargée en minéraux, voire très chargés comme le Lançon.

    L’eau distribuée est un mélange de ces diverses provenances qui se fait en fonction des disponibilités de chacune et suivant une gestion des ressources très savante dans la quelle entre en compte à la fois la disponibilité et les coût de production.

    Ce qui fait qu’on a jamais la même dureté !
    le degré de dureté peut-même changer dans la journée si pour les besoins on bascule d’une ressource sur l’autre en totalité.

    On ne peut donc régler les appareils que sur une dureté moyenne constatée.

    Il y a bien des machines qui peuvent faire ces test, mais elle sont suffisamment coûteuses pour être réservées à de très grosses installations.

    En conclusion, il faut faire des test suffisamment rapprochés pour vérifier l’efficacité des résines et voir si un rinçage est nécessaire. En aucun cas on ne peut se fier ni au volume, ni au temps!

  • j’ai oublié dans l’énumération la troisième provenance, mais la suite en fait état, c’est bien sur, le Canal de Provence.
    avec mes excuses.

  • je m’etonne qu’on ne parle que de la dureté de l’eau surtout apres le communique qui circule pour nous signaler comme le dit seb le paiement des relevés des compteurs par satelite (vive la modernite comme le ferait remarquer M.SIFFRE s’est la mort de certain metier)mais aussi le paiement de la consommation par tranche (collectif, maison individuelle, couple avec ou sans enfants…) mais personne n’a réellement pense que certaines anciennes copropriétés de bandol ne diposer que d’un compteur pour plusieurs propriétaires ou que toutes les catégories pouvaient etre présente que ce soit dans le collectif comme dans l’individuel.
    Pourtant se contrat à été passe entre la commune et la SEM mais personne ne peut répondre à tout ces questionnements peut être que bandolais.fr pourra nous éclairer de ses lumières.