Deux expos au centre culturel de Bandol

Expo Ammac expo_curiosite_artificielle_france_cadet_08_1906

La semaine prochaine, ce seront les deux expositions en cours qui se partageront encore le centre culturel de Bandol. Si vous allez voir l’une, profitez en pour voir l’autre.

Mais si celle de l’Ammac est immédiatement accessible et n’appelle d’explications que pour parfaire sa culture générale ou un goût pour les bateaux et l’Histoire, celle de l’artiste bandolaise de renommée mondiale France CADET impose des explications, tellement elle diffère de ce qu’on a l’habitude de voir à Bandol: faîtes-vous expliquer le sens des oeuvres par le(s) permanent(e)(s) qui vous accueillent sur place, faute de passer complètement à côté de la démarche artistique et même philosophique qui sous-tend ce travail. Je n’assiste pas souvent aux vernissages, mais dans ce cas précis, je me félicite d’avoir eu droit à la présentation de l’exposition par l’artiste elle-même ce vendredi soir.

De toutes façons, chacun est libre aussi de profiter de ces deux expositions pour le seul plaisir des yeux: ça se défend aussi, et l’émotion peut aussi être au rendez-vous sur cette seule base.

F.M. – www.bandolais.fr





2 Commentaires

  • Christian Delaud

    L’exposition est ouverte tous les jours jusqu’au Dimanche 19 juin
    de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h.
    Des permanents sont à votre disposition pour vous faire appréhender la démarche de l’artiste et avoir ainsi une vue globale de l’œuvre.
    France Cadet ne s’érige pas en accusatrice, elle nous interpelle.
    Son oeuvre, à travers ce questionnement et son support ludique, nous dévoile un art terriblement contemporain.
    L’oeuvre de France nous dévoile un avenir où l’humain a, plus que jamais, un rôle déterminant à jouer.
    J’ai été heureux de constater durant les trois premiers jours de l’exposition l’impact des œuvres de France sur le public et très étonné de la réaction des enfants et des pré adolescents.
    Mercredi, nous avons reçu les enfants du centre aéré et vendredi matin deux classes du Collège Raimu.
    Ces jeunes bandolais m’ont surpris par leur maturité face à l’art et leur spontanéité. Deux traits de caractère qui peuvent paraître antinomiques.
    Ils sont, d’ailleurs, revenus pour la plupart avec des membres de leur famille.
    Je tiens aussi à remercier les enseignants qui les accompagnaient et qui ont animé le débat.

  • Joseph Jean-Paul

    Je ne regrette pas d’avoir visité cette exposition de France Cadet.
    Au-delà de l’aspect artistique, la démarche qui consiste à s’interroger sur l’utilisation que l’humain fait de l’animal est très intéressante. Je recommande notamment au visiteur de prendre le temps d’observer cet animal hybride qui présentant les symptômes de la vache folle, s’affale au bout de 6 minutes.. mais ensuite (happy end ?) se relève.
    A ne pas rater