Dernier poisson, et maintenant, trinquons !

Je suis fier de mes lecteurs, qui ne sont pas tombés dans le panneau du dernier poisson d’avril de ce blog hier.
Non, bandolais.fr n’est pas à vendre, et restera bien en archives jusqu’en 2020, et votre esprit critique m’est une joie.

Il est temps de célébrer la fin de cette aventure de 6 ans et quelques mois, passés à commenter, avec votre aide et vos critiques, la vie locale de Bandol.
Pour boucler la boucle, j’ai choisi de retourner là où nous avions fait la première édition des rencontres du web Bandolais, au Tchin-Tchin, au coeur de Bandol, devant le rond-point de la fontaine.  Et on ne va PAS attendre le 3ème mardi du mois (qui tombe pendant les vacances scolaires d’une première zone et nos bars auront à faire avec nos visiteurs extérieurs).

Donc je vous propose mardi 8 avril à 21H au Tchin-Tchin.

En revanche, quelques modifications par rapport à nos habitudes :
si on devait dépasser la vingtaine de participants (un rapide décompte me dit que ce n’est pas impossible), le Tchin-Tchin (pour des questions d’organisation) souhaite être prévenu, donc merci de me dire avant samedi midi si vous viendrez (par mail, page contact, sms, message sur mon répondeur, commentaire ci-dessous) en me précisant qui (si vous êtes plusieurs).





9 Commentaires

  • […] cette semaine, c’est un dernier billet du lundi que je vous livre, avant de prendre un verre avec ceux qui le veulent demain mardi soir. Un dernier billet pour vous dire encore une fois combien cette aventure inattendue de blogueur se […]

  • Déjà une dizaine d’inscrits pour ce verre ensemble mardi soir : n’oubliez pas de me prévenir de votre participation pour que je puisse être le plus précis possible avec la direction du TchinTchin quant à la logistique par rapport à notre venue en nombre. Merci d’avance.

  • Donc je vous propose mardi 8 avril à 21H au Tchin-Tchin.

    Pour moi c’est bon, tout seul!

  • Bonsoir Fred

    C’est OK pour moi tout seul

  • Danielle REVOLON-RASTOIN

    Je viendrai Fred!

  • tiens donc le Tchin-Tchin, je sens que je vais rajeunir.
    Figure toi qu’il y a environ 40 ans ma première descente à Bandol, depuis Grenoble s’est soldée par un genre de bar dansant au TchinTchin club coktail après une fin de journée chez la mémé à Sanary qui était un bar à vin rue de la prud’homie.
    les choses évoluent bien moins vite qu’on ne le pense.
    vous ne me croyez pas ?
    cela fait 10 ans qu’il n’y as plus de parking à la poste.
    cela fait 10 ans qu’il y a des jets d’eau en panne à la poste.
    cela fait 22 ans qu’on a remis à neuf le kiosque à musique et donc 22 ans qu’on attend les musiciens.
    cela fait 16 ans qu’on a figé le parking central en y plantant des arbres à 20/30 m de la mer . . . l’imagination au pouvoir.

    Oui mais voilà : on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif 🙂
    j’m’énerve pas bobonne j’explique aux gens.

  • Bon, ben on atteint la vingtaine de participants.
    Les autres qui pensez venir, n’oubliez pas de me prévenir parce que ça va commencer à vraiment demander un peu d’organisation spécifique au bar prévu qui n’attend probablement pas une telle affluence son premier soir de la semaine…

  • PRECISION : certains pensent que je paye ma tournée mardi. Désolé, mais mes finances me permettent peu de fantaisies (et le chouette cadre du Tchin-Tchin est déjà une fantaisie en soi).
    Le fonctionnement de ce verre entre bandolais sera identique à ce qui se pratiquait lors des rencontres du web bandolais : CHACUN SE PAYE SA CONSOMMATION, sauf s’il veut payer celle des autres (vous avez le droit d’être plus généreux que moi).

  • Bon, nous sommes finalement 26 prévus pour cette soirée que nous passerons probablement en terrasse si le Mistral annoncé ne se confirme pas trop violent (couvrez-vous quand même).

    Si vous vous réveillez un peu tard, pas de problème : j’ai prévenu le bar que nous risquions d’être 30, mais signalez-moi quand même votre présence que je tienne les comptes et qu’on ne se retrouve pas en surnombre au dernier moment.