De l’usage de la vidéo, selon qu’on est aux affaires ou pas…

Serge GERVAIS m’en a rafraîchi l’idée il y a quelques jours. Mais j’y pensais en faisant justement cet article.
Si effectivement les compte-rendus écrits ont bien du mal à rendre la vérité des débats d’un conseil municipal, et s’il n’est pas possible d’accueillir tout Bandol dans le public, encore moins à l’heure où ça se passe, qu’attend-on pour mettre en place la diffusion vidéo (direct ou différé, ce n’est pas le plus important) que certaines villes de France (et d’ailleurs) ont déjà adopté? Serge souligne que ça peut aussi permettre du public sans perturbations (illégales, mais trop souvent tolérées par les présidents de séance).
umpvideo.jpgEn préparant l’article en question, je souriais d’ailleurs de voir que François BAROIS qui n’a même pas dû envisager une seconde cette possibilité sous son mandat de Maire, n’a aucun problème à nous faire partager une vidéo de plus de 2 heures du congrès de son parti, l’UMP, via son blog d’aujourd’hui, en tant qu’opposant… Ca illustre bien que n’importe quel internaute est aujourd’hui capable de partager des vidéos (enfin c’est sans doute dû au renfort des jeunes générations qui sont venues renouveler sa liste lors des dernières élections et plus internetophiles – au passage, « jeunes générations » visible à droite sur la photo que j’ai extraite).
Je rappelle aussi que notre premier adjoint Marcel BOGI en charge de la communication de Bandol, croyait aux vertus de la vidéo du temps où il était en campagne (novembre 2007). bogivideo.jpg En tant qu’élu de la majorité, il se précipite un peu moins. Et c’est regrettable, car on y entend, et c’est savoureux, notre Maire Christian PALIX, évoquer le lancement de leur site web de campagne sur lequel « il compte bien que nous (les bandolais ou ses supporters) communiquerons avec eux«  (s’il pouvait y croire encore aujourd’hui, je bloguerais peut-être moins). On l’entend aussi dire que pour la modulation des impôts, il sera décidé en fonction des consultations effectuées auprès de nous (après l’audit). Je ne vais pas faire un sondage pour savoir qui a été consulté pour décider du taux d’augmentation de la part municipale des impôts locaux, car on sait que les promesses de campagne sont faites pour leurs effets oratoires, plus que pour être appliquées.
Que j’aimerais pouvoir bénéficier de ce genre de témoignages (bien plus riches d’informations qu’un compte-rendu synthétique dactylographié) sur nos séances de Conseil Municipal… Au moins je pourrais y assister ou l’enregistrer (et forger mon opinion un peu plus correctement).
videomunicipale.JPGEt je me souviens qu’un élu m’avait ri au nez quand je rappelais que dans un équivalent espagnol de Sanary (17000 hab.), les séances (toujours en soirée) du Conseil Municipal étaient diffusées sur un canal de télévision locale (leur prochain conseil municipal sera d’ailleurs diffusé en direct le mardi 10 février à 20H si j’en crois leur programme sur Internet). Le nôtre c’est lundi à 17H, et pour la vidéo on peut aller se brosser… Mais les manifestations anormales du public, elles, seront peut-être une nouvelle fois tolérées, et sans laisser de traces.
PS: la seconde partie de la vidéo de campagne de Bandol 2008 est aussi en ligne
.





Article précédent : Consternant…

2 Commentaires