Couleurs politiques des candidats : le grand foutoir

Il manque encore beaucoup de candidat(e)s à l’appel.

Encore qu’avec sa moyenne d’âge, Bandol ne puisse qu’être relativement conservatrice dans sa tendance de fond (et aussi considérant le coût de l’immobilier), et ne fera que peu de place à des candidats de gauche. Mais là au moins c’est (pour l’instant) à peu près clair, Christian DELAUD se déclarant socialiste même si pour une élection locale il ne brandit pas sa carte qui ne veut pas dire grand-chose pour administrer une commune de 8000 habitants. C’est vrai aussi pour les candidats de droite et d’ailleurs, mais quand même, je sens poindre dans les commentaires et emails reçus, l’envie de clarification, insuffisante sur les seuls éléments qu’ils ont publié jusqu’ici.

C’est à droite qu’on va se déchirer le pactole de cet électorat potentiel : 3 listes au moins sont attendues…

– Barois le Maire sortant, qui a toutes les chances de récupérer l’investiture UMP matinée d’ouverture (inspiration Sarkozy), selon Serge GERVAIS de l’équipe adverse Bandol Autrement à qui j’ai demandé des précisions sur son étiquette (UMP ou pas).

Bogi le rival de 2001 et son nouveau chef de file Palix, sans étiquette autre que l’auto-proclamation de « droite républicaine » que certains ont pris pour une antenne du Modem dans les commentaires que j’ai lu sur des blogs, ce qui ne me semble pas être le cas du tout.

SAUZET que j’ai moi-même imaginé UMP officiel en parcourant rapidement son blog, est en fait sans étiquette mais compte de nombreux UMP farouchement sarkozistes comme colistiers.

Verra-t-on apparaître une liste officielle « Modem » Bayrouiste, et une autre « Nouveau Centre » qui viendrait combattre son allié national (UMP)? A ce petit jeu des rivalités locales, ils risquent tous gros, et le rapprochement de Marcel BOGI et Christian PALIX n’est pas forcément un si mauvais calcul de leur part (au-delà des affinités qu’ils se sont peut-être sincèrement découvertes).

Bref, la bataille ne cache pas que des préoccupations louables, mais comme dans beaucoup d’élections, aussi une lutte pour le pouvoir, et les ambitions et rivalités de personnes. C’est pourquoi je suis probablement assez critique envers tous jusqu’ici, non pas pour les affliger d’un « tous pourris », mais par souci d’exigence. Mais n’est-ce pas le droit du citoyen, et le devoir d’aiguillon de celui qui se permet de jouer publiquement un rôle d’observateur, et de réceptacle de vos participations (à vos commentaires)?

De plus sans que j’ai enquêté sur les faits, j’ai entendu à moultes reprises que la campagne de 2001 avait donné lieu à un spectacle assez affligeant, émaillée de nombreux coups bas. Je ne sais pas qui les a donné et qui les a reçu, et ne souhaite pas voir fleurir les commentaires sur ce point précis (tout commentaire sur 2001 en bas de cette note sera censuré : prenez contact par mail si vous avez quelque chose à me dire dessus). J’espère que 2008 nous offrira tout sauf ça.





Article précédent : Bandol-pratique.com

2 Commentaires

  • Bonjour Fred.
    Tout à fait en accord avec votre analyse, j’espère que la campagne sera propre, pas d’attaque personnelle. Seule la gestion de la municipalité actuelle peut être critiquée et ensuite, c’est à nous candidats à vous expliquer qui on est, ce que nous proposons, notre programme pour les 6 ans à venir, notre position politique. Pour ma part bien qu’étant sur une liste sans étiquette, je suis UMP et je l’ai déclaré dès le premier jour.
    Lorsque vous aurez par tous les moyens d’information pris connaissance de nos programmes respectifs, ce sera à vous de vous exprimer dans l’isoloir en fonction de l’ idée que vous vous aurez faite.
    A nous ensuite de respecter nos engagements et nos promesses si nous sommes élus. Je suis comme vous le dites un Sarkozyste convaincu.
    A + Serge

  • En 2002 le PS a fait les frais au niveau nationnal d’un éclatement… En souhaitant, pour la cytoyenneté, que la droite ne fasse subisse pas le même sort..
    J’assume ma position à gauche (pragmatique mais a gauche) mais je ne souhaihte à aucune démocratie de devoir demander à plus de 50% de ses votants de faire une choix « Par défault »
    De toute facon il manque et manquera la représentativité des jeunes actifs…