Consternant…

Barois et Palix n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur le nombre de caractères qui est alloué à l’opposition dans le magazine de Bandol
On a déjà tout dit et commenté à ce sujet en décembre.
Mais voilà, à nouveau un texte trop long de la part du groupe UMP, un rognage du texte par la Mairie en méprisant le respect de la procédure du « Bon à tirer », et une municipalité qui continue à ne pas se grandir en appliquant la règle du minimum légal (ridiculement faible) de l’espace d’expression offert à l’opposition.
coupeurtexte.JPGQui cherche à prouver quoi?
Pourquoi ne pas faire l’effort d’une rédaction correctement dimensionnée, Mr Barois (je sais que c’est très très limitant)?
Est-ce la Mairie qui tient à démontrer qu’elle se moque éperdument des critiques qui peuvent être formulées sur Bandolais.fr, oubliant au passage que chaque fois qu’elle le fait de cette manière, je fais la pub de son adversaire (allez le lire sur son blog « Bandol pour tous »).
Nos politiques tiennent-ils à prouver qu’ils sont incapables de se parler entre adultes responsables, entre élus?
Affligeant.
Du côté de Michel SAUZET, son utilisation de l’espace d’expression de l’opposition est intermittente… Ou alors il a renoncé devant des conditions de publication écoeurantes ?…
Crédit illustration : Jean REVOLON
.