Complément sur le nouveau Conseil Municipal de Bandol

  • Publié le 21 Mar 2008
  • Commentaires fermés sur Complément sur le nouveau Conseil Municipal de Bandol
  • Politique

En complément de l’article de Serge Gervais sur le déroulement de la séance du conseil ce matin, auquel il a assisté pour nous, quelques points complémentaires (remerciements à tous ceux qui m’ont fait parvenir des informations):

– une salle comble (pas certain que l’intérêt du public perdure massivement au-delà d’un ou deux conseils municipaux / toujours pas de volontaire pour filmer ces sessions afin que je les mette à disposition sur ce blog?). Une partie du public n’a pas pu entrer.

– l’annonce de la nomination de Mme Canevari comme 8ème adjointe s’est faite sous les huées de la salle (en plus des deux bulletins qui mentionnaient le raturage de son nom): toujours aussi peu de respect de nos règles institutionnelles, mais je suppose que quand c’est trop, c’est trop

– une pointe d’émotion visible chez le nouveau Maire lors de l’annonce de l’arrêt de ses fonctions hospitalières à Marseille (certains ont vu une larme), au profit de ses nouvelles fonctions bandolaises.

Et enfin voici la composition du nouveau conseil municipal après enregistrement des démissions mentionnées par Serge Gervais: …/…

…/…

Maire : Christian Palix

Majorité municipale:

Marcel BOGI

Sylvie REDERCHER-LOGEAIS

Lucien RODRIGUEZ

Elisabeth REIG

Yannick CHAMPION

Athéna CHRISTODOULOS

Jean-Marie SAGNIEZ

Danièle CANEVARI

Solange MORONI

Christiane DESSEAUX

Philippe MAUGEZ

Antoine GARCIA

Frédérique CONNAT

Ghislaine GALVAN

Jean-Yves DECROIX

Martine ESCAT

Olivier BOUILLET

Sandrine RICCIARDO

Patrick COARASA

Danièle LARTIGUE

Henri MACCARIO

Oposition:

François BAROIS

Brigitte ROULAND

Henri GIRARDI

Laetitia QUILICI

Gérard BLANC

Michel SAUZET

Christian DELAUD

Comme Serge GERVAIS, si je peux comprendre que Mme BONIFAY se retire au profit de sa tête de liste du premier tour (la parité oblige à certaines contorsions dans la présentation visiblement), ou si j’aurais pu comprendre la démission d’un François BAROIS (Maire battu), je trouve également que pour les autres, même si la loi permet la cuisine qui vient de se réaliser, on frise la malhonnêteté intellectuelle avec la présentation de listes qui laissent les électeurs supposer des choses, dont la géométrie est particulièrement variable. Notamment, l’attitude de certains prêts « à en croquer » en cas de victoire (et qui ont parfois été payés/indemnisés pendant des années), mais qui s’en lavent les mains en cas de défaite, demande au moins de leur part des explications. Mes commentaires leur sont évidemment ouverts pour faire valoir leur point de vue…