Christian Palix en petit comité

  • Publié le 5 Mar 2008
  • Commentaires fermés sur Christian Palix en petit comité
  • Politique

Suite de mon article sur la réunion en petit comité chez une colistière de Palix et Bogi. Je vous avais déjà causé de mes impressions très différentes « en vrai » de ce que je lisais sur leur site. Voilà maintenant le contenu de ce qui s’est dit ce soir là…

Manix Et BoogiChristian Palix a attaqué directement par une partie chiffres, au risque de nous assoupir, mais défendant son rôle d’opposant au Maire et affirmant que toutes les critiques chiffrées qu’il a formulé n’ont jamais été réfutées par l’équipe en place. Pour lui, Bandol n’est plus en ligne sur ce point avec les standards d’une station balnéaire et sous la menace d’une concurrence accrue (par exemple, La Seyne serait sur le point de bénéficier des revenus liés au statut de station balnéaire éparpillant l’offre touristique à proximité immédiate). Il a embrayé avec un tour d’horizon de grandes problématiques locales, allant de l’Office du Tourisme à l’intercommunalité. Mais difficile d’en refaire une synthèse en 2 lignes ici…

Concernant les travaux, il a promis une rupture de méthode dans la gestion de ces dossiers épineux: consultation élargie des habitants, et mise à disposition de points d’information en plus de comités de quartiers. Globalement, on retrouve dans son discours les mêmes éléments de critique envers Barois que chez ses camarades d’opposition, que ce soit Delaud ou Sauzet: tout le monde est d’accord sur le constat des problèmes.

Très vite taquiné sur son projet de parking central, il a balayé l’objection …/…

…/… du Maire qui la veille avait déclaré irréaliste ce projet, en tous cas pour un coût nul pour le citoyen bandolais (objection que l’on retrouve ces jours-ci dans un article spécial chez Barois).

Ce projet de parking souterrain a été étudié par des municipalités antérieures à l’équipe Barois, et serait aujourd’hui fiabilisé en termes techniques. Les prestataires approchés ont confirmé à Christian Palix un coût par place de parking de 40.000€, alors que les places de parking sous la médiathèque auraient coûté selon les chiffres de Palix, 55.000€ par place. Toujours est-il qu’avec une fréquentation qui sera quasi nulle en hiver, la démonstration mathématique par le Maire rend ce projet très controversé. Réalisable, sûrement. Coûteux pour les bandolais, tout autant (et des travaux bien pénibles encore). D’ailleurs on retrouvera un projet de parking central approchant chez Delaud, qui ne l’a pas promis à 0€ et pourtant moins ambitieux je crois…

D’autre part, il promet que leur projet d’aménagement du quai de Gaulle serait testé au niveau de la capacité du trafic, sur plusieurs types d’affluence, pour juger de sa viabilité (que je remets fortement en cause). A mon sens deux fois une voie pour cette artère est suicidaire, mais si la consultation en amont est correctement faite, je peux imaginer que des solutions pourraient permettre d’amender leur projet qui n’est pas inintéressant, vers une forme viable. L’axe de travail est bien orienté vers l’attrait touristique de la ville, et une promenade qui rivalise avec celles que nous apprécions alentour (Bonnegrace, Lecques).

Sur le logement social, j’ai eu l’impression d’entendre l’approche que m’avait détaillé Sauzet, avec la réhabilitation de logements existants proposés ensuite dans le cadre de la politique de logement social (mesure favorisant la mixité sociale), et la contrainte pour tout promoteur lançant un programme d’intégrer 20% de logements réservés à ce titre (là aussi je ne crois pas que ce soit une « exclu » de cette liste).

Un dossier qui a longuement occupé la discussion, est l’hôtellerie. Il nous a donné ses explications concernant le projet du Casino, mais a présenté aussi son voeu de voir apparaître un hôtel *** au stade des grands-ponts (là où Barois veut renforcer le Val d’Aran avec un immeuble d’activité dédié à un pôle de compétitivité qui intégrerait également un complexe aquatique – spa, piscine). Sur ce point il répond à beaucoup de bandolais impliqués dans la vie économique locale, qui déplorent l’absence d’une offre conséquente de chambres notamment de ce niveau précis (clientèle autocariste, ou possibilités d’hébergement pour toute manifestation qui serait organisée dans la médiathèque). Le Novotel de la Seyne qui affiche régulièrement complet a été cité en exemple pour convaincre de la nécessité de pouvoir accueillir la clientèle de ce type d’établissements, dont aussi les professionnels qui sur la route doivent s’arrêter alentour. La question est celle de la poule et de l’oeuf. Construire l’hôtel pour pouvoir recevoir des touristes ou rendre son pouvoir d’attraction à la ville et augmenter ensuite la capacité hôtelière. Si des spécialistes veulent nous éclairer…

La conversation a suivi avec beaucoup de thèmes passés en revue, à l’initiative de l’assistance:

– tennis et stade d’accès pas toujours pratique pour le bandolais non licencié dans les disciplines concernées (pas de commentaire sur le tennis car dirigé par une colistière de Barois, mais regret de la disparition du poste de gardien du stade qui en permettait un usage plus souple et informel hors pratique par les clubs).

– crèches, horaires et occupation du temps libre des jeunes où le Dr Palix a prouvé qu’il était pédiatre et concerné par les questions touchant à la jeunesse, avec le concours de Sylvie Logeais qui serait chargée des questions culture et jeunesse notamment (qui a détaillé des projets en ce sens sur l’ouest bandolais avec l’aménagement du parc du Canet en particulier – proposition qu’on retrouve également chez Delaud).

– le thème de l’intercommunalité a été ressorti, et Marcel Bogi m’a confirmé en particulier que la position de leur liste était enfin tranchée en faveur de l’entrée dans la Communauté de communes de la Sainte Baume: les dernières rencontres avec des élus de ces communes leur permettent de penser ce scénario à nouveau possible. Sanary serait enfin dissociée de Bandol sur cette question (je veux croire que Marcel Bogi a des infos fiables du côté de Ferdinand Bernhard – maire de Sanary, et peut-être les négociations en vue du second tour ont-elles aussi joué?…). Au final, Palix et Bogi nous ont prédit que la suppression des départements repoussée aujourd’hui aura bien lieu un jour, et que dans cette optique, la Sainte Baume se fera de toutes façons rattraper par l’un des grands pôles d’agglomération qui remplaceront les départements. Mais dans l’immédiat, Sanary jouera solo jusqu’à ce que TPM l’absorbe sur décision préfectorale, et Bandol rejoindrait sous leur responsabilité l’aire des vins de Bandol (relire mon article et les commentaires sur le sujet).

Au final, les 3 concurrents du Maire sont tous d’accord sur une approche économique de Bandol focalisée sur un tourisme différent de la conception qu’en a le Maire. Chez tous, je retrouve le souci de la capacité hôtelière, mais qui passe quand même par une attractivité renouvelée de la ville.

Le duo Palix et Bogi s’appuie dans ce dossier essentiellement sur l’idée d’un Mercure ou Novotel par exemple près de l’autoroute, mais aussi sur le réaménagement du quai de Gaulle, à partir de projets qui ont déjà été étudiés dans le passé. Je reste très dubitatif sur le parking à 0€ de coût pour les bandolais, car étant donnée l’affluence nulle du parking central hors saison, aucun investisseur ne financera sans nous mettre des tarifs horaires prohibitifs ou des compensations municipales. Pour autant leur idée de retravailler tout le front de mer en promenade porte les germes d’un renouveau touristique de Bandol. S’il l’applique tel quel, je crie « au secours », car leur projet me paraît ignorer des contraintes majeures. Reste à savoir s’ils écouteraient comme ils le promettent, les bandolais et ceux qui ont des idées, une fois aux commandes de la ville. L’autre question majeure, est l’envie des bandolais de subir encore longtemps des travaux très violents après un septennat qui a déjà beaucoup secoué la commune. Mais la question ne se pose pas que dans leur cas…

Comme pour le Maire, pas d’opposition systématique, mais je m’interroge lourdement: une piste intéressante, mais très loin d’être aboutie selon moi. Et je reviendrai très vite je l’espère sur leur programme écrit, et vous promets que concernant la partie en ligne, j’ai de quoi aiguiser mes stylos mon clavier davantage…

Crédit illustration : « Zozo » j’avais demandé à l’artiste de me fournir une série complète de caricatures, par souci d’équité, mais, en l’absence de réponse de sa part, j’ai consulté, et on m’a tranquillisé: le dessin n’est pas une attaque, juste une prise de distance humoristique. J’ai donc décidé de publier. Et si Zozo veut bien me transmettre les 3 autres…