Vie-de-ce-blog Archives du blog

6 ans de blogosphère bandolaise, ça s’arrose

Mardi prochain, les rencontres du web bandolais célèbreront ce sixième anniversaire
RV mardi 15 octobre à 21H à l’Escale

Lire l'article

Vous reprendrez bien un peu de modération?

Il est parfaitement possible d’ignorer mes avertissements.
Mais ce blog, c’est moi qui l’administre. Et personne ne sera donc surpris que certains se retrouvent dans la liste des commentateurs soumis à modération. Et devront désormais gagner mon attention pour que je valide leurs prochains commentaires.

Lire l'article

R.I.P. Jean REVOLON (18/10/1943 – 16/09/2013)

Peu d’entre vous le connaissaient, l’homme était discret à Bandol. Mais mes lecteurs les plus anciens se souviendront de ses dessins, souvent croqués en quelques dizaines de secondes (assister au processus de création était génial et hilarant) plus particulièrement les premières années de ce blog. Mettant souvent en scène des animaux pour énoncer la morale, […]

Lire l'article

Bandolais.fr passe en mode vacances d’été

j’aspirais à des vacances du blog, au moins tout le mois d’août. Mais par respect pour les signes du destin, je vais me faire tout l’été : juillet ET août.

Lire l'article

Panne de webmaster pour Bandolais.fr

Panne temporaire, mais ce matin, en effet, pas d’article du lundi sur Bandolais.fr
Petite surcharge à force de multiplier les casquettes (ah le cumul!!!), et coup de pompe hier soir : pas le courage de finaliser l’un des articles en gestation. La surcharge étant prévue pour quelques jours encore, je vous donne RV pour le prochain édito consacré à Bandol le 29 avril (ça me laisse les vacances scolaires de la zone B pour étaler la surchauffe).

Pour quand même meubler utilement votre temps online, je vous encourage à découvrir un excellent service en ligne français : Greenbureau

Lire l'article

Blogs de Bandol sous la loupe de Var Matin

C’est ce lundi dans le quotidien régional. Var Matin consacre une pleine page (la 10) au phénomène de la suractivité de Bandol en ligne (comparée à ses voisines). Plus de 5 ans après l’apparition de Bandolais.fr qui lançait la blogosphère locale, je me dis qu’il était temps que la presse note une particularité bandolaise, et il faut remercier les deux jeunes journalistes qui ont pris la peine de venir en nocturne aux dernières rencontres du web bandolais pour une interview croisée des webmasters, en leur pardonnant quelques approximations sans conséquences :

Lire l'article

Les intempéries dans le Var… et ce blog

Alors que je sors de plusieurs semaines avec des déplacements répétés, un deuil familial qui impacte forcément mes activités, je trouve en rentrant enfin chez moi ce dimanche un message via la page de contact du site qui m’a mis en forme (je tais le nom de la dame car je pense qu’elle écrit sous l’émotion et sans se poser les bonnes questions, et qu’elle n’est certainement pas la seule à penser de travers sur les questions qu’elle pose – son identité n’a pas d’intérêt en soi).
Je cite :

« Pas un mot sur les intempéries dans le Var? Avec ces deux jeunes disparus à Toulon??
Vous ne vous sentez pas concernés??
Décidément, le microcosme bandolais ne se fait pas honneur à passer son temps à se regarder le nombril!! »
C’est l’occasion d’un petit rappel :

Lire l'article

RV au 3 septembre

Les indices s’accumulent : des vacances sont nécessaires de temps à autre, pour aérer les neurones. Ce blog, son auteur comme ses lecteurs, gagneront à décoller un peu le nez du guidon, et à profiter de l’été. Non pas que l’actualité arrête de fournir de la matière, mais parce qu’un peu de silence est toujours utile à une conversation.

Alors à moins qu’un tsunami ne vienne taquiner nos rivages, je vais faire une pause pour la partie « blog citoyen » de mes activités, et vous donne rendez-vous au lundi 3 septembre pour mon prochain éditorial, Inch Allah comme disent mes amis mahométans (à qui je souhaite un bon Ramadan).

Les plus accros pourront se rabattre sur la page Facebook ou le fil Twitter de Bandolais.fr où je relaierai éventuellement des infos locales… et en profiteront pour explorer davantage les autres ressources locales en ligne, voire pour créer leur propre espace de parole sur le web : l’esprit critique se nourrit de regards différents.
Bon repos à ceux qui m’imiteront ces quelques semaines, et courage aux autres.

Lire l'article

La chaleur à Bandol affecte les esprits

Ca aurait dû être un petit article informatif plutôt neutre ce lundi matin. Mais finalement, après un week-end passé à m’occuper d’autres choses, je découvre commentaires et mails avec des esprits échauffés, la faute au thermomètre sans doute. Même à la mairie de Bandol, la performance intellectuelle semble en berne. Je vais finir par envier les parisiens qui vivent une météo plus fraîche et humide…

Lire l'article

Bandolais.fr cherche un repreneur

C’est gratuit (pas de fonds de commerce à acheter). Il s’agit juste de continuer la démarche initiée ici en octobre 2007, dans le même esprit et avec la même indépendance. Et ce serait pour la rentrée de septembre 2012. Si vous êtes intéressés, prenez contact via la page prévue.

Ca me fait suer de ne pas terminer ce que j’ai commencé, mais le réalisme économique et les surprises de l’existence sont causes d’un changement de vie personnelle et professionnelle. Même si les années noires de 2008 et 2009 (en termes financiers) sont derrière moi, je ne peux pas renoncer à toutes les opportunités pour la seule raison que je serais obligé de rester au plus près de Bandol afin de tenir ce blog citoyen.
Et cette semaine, j’ai reçu une proposition qu’on ne refuse pas (d’ailleurs je ne l’ai pas refusée), mais qui va m’éloigner beaucoup trop souvent de Bandol pour maintenir correctement Bandolais.fr. J’aurais au mieux deux W.E. par mois pour être à la maison, et partagé entre la France et l’étranger : pas raisonnable pour bloguer local. J’anticipais ce risque de devoir repartir (même si dans ce cas c’est partiellement) de Bandol, dès mes premières pages d’explications sur le lancement de ce blog. C’est plus rapide que je ne l’avais imaginé, mais ma compagne pousse aussi pour qu’on alterne les périodes de vie entre la France et son pays).

Lire l'article