Humeur Archives du blog

Un journal pour le port de Bandol

La mairie de Bandol annonçait en novembre un journal du port, 8 pages disponibles en papier à la capitainerie, à l’Office du Tourisme, et envoyé aux plaisanciers avec les contrats (on l’a reçu depuis). Jacques K. en avait parlé ici-même, sans susciter beaucoup de commentaires. Je lui avais promis que je reviendrais sur le sujet.

Toute initiative de communication est à saluer comme il le soulignait, mais me souvenant de ce que j’avais pu voir à La Rochelle lors de séjours professionnels liés à mes activités dans le nautisme, je n’ai pas résisté à l’envie d’aller vérifier où on en est là-bas pour mesurer le chemin qui nous reste à parcourir. Sachant que La Rochelle a encore une bonne marge de progression possible (mais c’est déjà pas mal), et qu’avec une capacité de 3600 places, le plus grand port français de l’Atlantique pour la plaisance est logiquement une référence, tout à coup je me dis que c’est curieux que ce soit moi qui fasse ce travail qui devrait être le B-A-BA des gens chargés de ces questions par chez nous.

Lire l'article

Les « Bandol du matin » du 12 mars 2012

Pas d’édito ce lundi pour cause de surcharge d’agenda. Quelques liens dont la lecture m’a intéressé, pour revenir sur le dernier conseil municipal de Bandol ou sur les notions de démocratie (locale) qui sont en discussion par ces temps d’élections.

Lire l'article

(par R. Gargani) Le souffleur des rues de Bandol

Le matin au lever du jour quand nous nous promenons avec mon épouse autour de Bandol nous croisons le « souffleur » précédé par une vacarme assourdissant. C’est un employé du service de la voirie qui déplace vers la rigole les feuilles mortes qui gisent sur les trottoirs pour que le camion balayeur puisse les aspirer.

Lire l'article

Aux cocardes de Bandol et du Var

A l’issue du dernier conseil municipal de Bandol, Marcel BOGI (premier adjoint au Maire sans plus aucune délégation) est venu dans la partie réservée au public me trouver alors que je mettais les lignes finales sur la retransmission en direct du CM. Il avait visiblement été informé par un de ses affidés du fait que je l’avais épinglé sur deux points. Et il avait apparemment besoin de m’en parler, avec de drôles de justifications, ce qui nous a donné l’occasion d’écrire une nouvelle page pagnolesque dans la vie de Bandol.

Lire l'article

(par R. Gargani) Economies d’énergies à Bandol

L’autre soir avec mon épouse à la sortie du CAMERA il pleuvait il faisait nuit nous remontions le cours du 11 Novembre pour retourner chez nous sur le plateau ; nous avons été éblouis le long du parcours par les spots encastrés sur les trottoirs. Vu l’éclairage qu’ils diffusent et leur nombre, la consommation électrique doit être importante. Leur disposition est anarchique, ils éclairent les bornes de stationnement, les descentes des gouttières ou les arbres rien de bien artistique. Ils n’apportent rien car l’éclairage axial est suffisant à ces endroits.
Les deux seuls qui ont une utilité illuminent la jolie statue de la poste.
Ils sont à classer dans le même gout artistique que les « pissettes » du mur des PTT, rien de bien génial. Les mettre en stand-by réduirait la facture énergie et ce serait politiquement correct.

Lire l'article

Rentrer à Bandol ou pas ?

En déplacement cette semaine, je vous jure que par les infos de l’extérieur, il y avait de quoi se demander s’il fallait vraiment prendre le chemin du retour vers mon home sweet home à Bandol : météo, criminalité, il y a des jours où on regrette que l’AOC ne soit plus connue encore pour joyeusifier un peu l’image de la ville dans les médias.

Faut dire qu’avec 3 morts par balles en 2 ans et 3 mois, c’est à se demander si tous les anciens du banditisme en PACA ne viennent pas se retirer à Bandol en attendant le règlement de comptes fatidique qui mettra un point final et la dernière touche de célébrité éphémère à leur parcours.
Après un cas fin 2009, un autre fin 2010, la semaine dernière une nouvelle exécution fait flamber la statistique annuelle locale de morts par balles à des niveaux records (rapportés à un total de 8000 bandolais). Mais comme je n’ai aucun rapport avec le « milieu » et son business aux méthodes radicales, et que cette insécurité chronique frappe une frange très spécifique de la population, je me suis dit que je pouvais prendre le chemin de la maison, même si on n’entend jamais parler de la résolution de ces affaires qui semblent laisser des assassins impunis.

Question météo, pour ma part j’accepte sans trop râler et avec un brin d’émerveillement dans le regard, les caprices de la nature qui cette année encore ont recouvert Bandol d’un manteau de neige: d’autant plus que cette année il aura bien moins tenu au sol que lors de l’exceptionnelle année 2011, malgré de nouvelles bourrasques de flocons dimanche. Quantité de photographes amateurs ont partagé ce regard esthète sur la blancheur passagère qui décore la ville, mais j’entends et reçois aussi beaucoup de de réactions étonnées que la mairie ne puisse mieux lutter contre le phénomène et les protéger de ces désagréments. Je vous joins avec son autorisation le message adressé par Christophe DEGRYSE qui fait partie de ceux qui ont été piégés par la météo vendredi:

Lire l'article

Commenter Bandol Mag n°19

Le nouveau Bandol Mag est en ligne. Vous pouvez faire ici vos commentaires sur la célèbre publication municipale (à moins que vous ne préfériez les faire sur le forum officiel de la ville, mais je n’ai pas trouvé de rubrique spécifique).

Je ne l’ai pas encore lu, bien qu’il soit arrivé sous sa forme papier dans ma boîte à lettres il y a quelques jours et attends donc vos avis avec autant d’impatience que le document lui-même. Je continue à constater perplexe ce décalage entre papier et électronique dont on m’a expliqué qu’il ne devait pas désavantager ceux qui ne le lisent que dans son format historique. Toujours incompréhensible pour moi:

Lire l'article

A Bandol on ne fait et défait pas: on teste!

Les habitués de ce blog se souviendront d’un article sur un nouveau parking deux-roues.

Il est en voie de disparition. Si le panneau est toujours là, les barrières définissant les emplacements ont disparu.

Lire l'article

Une nouvelle marche pour l’église de Bandol

Une nouvelle marche est apparue devant l’église de Bandol.

L’esthétique est discutable mais la réalisation est discutée aussi dans son principe : dangereux, adapté…? Les services techniques ont-ils suffisamment réfléchi à l’ajout de ce bloc? J’imagine que la marche polie en arrière était glissante. Quelles autres options aurait-il fallu étudier?

Lire l'article

Le bandolais éco-responsable n’est pas aidé

En ces journées de consommation électrique record, on nous invite à être responsables sur le plan énergétique. Ca passe par une réduction du nombre d’appareils branchés notamment aux heures de pointe (18H à 20H), surtout les plus gourmands comme le chauffage et autre gros électro-ménager (voir le site d’EcoWatt PACA) : ceci afin d’éviter des risques de coupure comme c’est toujours possible pour notre région qui comme la Bretagne est mal connectée au réseau EDF et ne produit que trop peu d’électricité.

Lire l'article