Bonnes fêtes à Bandol, ou ailleurs

C’est la semaine de Noël. Vous savez quoi ? On va faire une pause. Sinon on va se gâcher les fêtes.

Le tout Bandol s’agite politiquement, mais moi je vais m’offrir les 10 derniers jours de repos bloguesque avant un trimestre que j’anticipe comme pas très en phase avec mes attentes de simple électeur. Et en profiter pour terminer de rédiger quelques articles en cours, sans trop regarder l’actualité, qui respectera je l’espère la trêve des confiseurs.

Si vous le pouvez, faîtes comme moi, un break, et on se retrouve dès le 2 janvier 2014 pour reprendre le fil de la vie bandolaise, qui ne sera pas de tout repos au premier trimestre, pourtant habituellement calme l’hiver.

Pourquoi le 2 janvier ? Parce qu’un conseil municipal est convoqué à 8H30 du matin le premier jour ouvré de 2014 pour valider un seul et unique point d’ordre du jour :

1 – Casino de Bandol – Demande d’extension à de nouveaux jeux de table et avis de principe

En attendant, bonnes fêtes, joyeux Noël, et à 2014.

F.M. – www.bandolais.fr





Article précédent : Bandol mag N°28 : l’absent

9 Commentaires

  • Le Conseil Municipal du 2 janvier à 8h30 a pour objet d’approuver l’automatisation de certains jeux….. Une automatisation qui aura pour conséquence à terme de supprimer des emplois.
    Il faudra donc être très attentif aux votes des élus afin de voir ceux qui cautionnent les conséquences de cette automatisation et les pertes d’emplois qui en découleront.

    Est-ce que nos élus sont préoccupés par les emplois des bandolais ?

  • Si cette analyse est exacte, a savoir une automatisation des jeux avec d éventuelles conséquences sur l emploi, avant de se prononcer le conseil municipal devrai t s enquérir de l’avis du comité central d entreprise ( au niveau de l ensemble des établissements Partouche) et de celui de l établissement de Bandol. Il serait hasardeux et irresponsable de donner un avis favorable en l absence d informations compilementaires sur les conséquences de la mise en œuvre de ces nouveaux jeux.

  • muriel anguenot

    ce qui est étonnant , c est cette précipitation : le 2 janvier a 8h30 .
    il y a  » le feu au lac ?  » comme diraient nos amis Suisses ?
    transparence ….

  • franck bertoncini

    n oublions pas qu il y a u deja 18 licenciements au casino ,c est enorme pour une ville comme bandol ,et a notre epoque pas du tout evident de retrouver un travail ,si ce conseil et fait pour cela c est quand meme aberant de le faire a une telle dates et une telle heures surtout si cela concerne des pertes d emploi.

  • C’est confirmé, la délibération du conseil municipal du 02 janvier à 8h30 (http://www.bandol-blog.com/?p=56612) est de faire approuver la mise en place de la « roulette électronique » et du « Black Jack électronique ».

    Une automatisation qui conduira inévitablement à des suppressions d’emplois dans les années futures.

    Quels sont les élus qui voteront cette délibération ?
    Quels sont les élus qui seront responsables et coupables des futurs licenciements ?

    ———————————
    NDLR :
    Faut-il être aussi binaire ? Je me suis laissé dire que le secteur des jeux en Casinos était au plus mal (sous la concurrence notamment du jeu en ligne). Certains articles de presse récents dont ce blog s’est fait l’écho indiquent par ailleurs que le groupe Partouche n’est pas au mieux de sa forme. Les licenciements futurs auront peut-être d’autres raisons que la délibération du 02/01/14…
    Personnellement, joueur très occasionnel, je ne vais plus dans les casinos français depuis qu’on ne peut plus y fumer… Si pour jouir d’un vice, il faut se brider le plaisir d’un autre vice, je préfère aller à la pêche, et réserver mes visites aux Casinos à des voyages à l’étranger, plus « joueur friendly ».
    La loi Evin est plus responsable (pour des motifs parfaitement défendables en termes d’arguments) d’une partie de la baisse d’activité de ce secteur économique si particulier, que la roulette électronique ne l’est pour les emplois du Casino. Si je vais jouer à la roulette au Casino, c’est pour jouer à une vraie table de roulette. Si c’est pour jouer à sa version électronique, je peux le faire de chez moi. Donc sont-ce des tables supplémentaires qui seront électroniques, ou un remplacement de tables? Car à mon avis ces 2 types de tables visent des publics différents (et probablement avec des niveaux de mises différents).

  • C est bien la la question qui va se poser au conseil jeudi matin. Demande d avis sur quels éléments concrets quant a l incidence d un tel élargissement des jeux. Mettre ces nouveaux jeux, au détriment de quels jeux , l espace n étant pas extensible…quelles incidences sur les emplois… Et qu en est-il de l exécution de l actuel cahier des charges ?
    Monsieur le maire sera–t-il en mesure de répondre a ces multiples questions et sans doute d autres … ou bien se limitera -t- il a donner des « assurances »…qui n engageront que lui ? Lourde responsabilité pour les conseillers qui voteraient ainsi un « chèque en blanc ». … sans garanties concrètes et informations sérieuses sur un tel vote.

  • muriel anguenot

    bonne et heureuse Année 2014 !
    @ Prinz , la notion de responsabilisation des conseillers municipaux de la petite majorité a déja été évoquée de multiples fois , sans le moindre effet concret . c est un serpent de mer qu’agitent certains avec une grande continuité , sans expliquer que le vote en lui meme n ‘a aucune importance , ni d ailleurs l objet du vote , c ‘est juste le ralliement a une majorité réduite a la portion congrue et un signe d’ allégeance au maire sortant .
    quand aux  » garanties et informations sérieuses  » , c ‘est sans doute un voeux pour la nouvelle année …?

  • Certes, mais c’est le propre de tout vote. Ensuite on rend des comptes sur le choix fait.

  • On rend des comptes à qui ?
    Illusions démocratiques couvertes par le sceau des sociétés secrètes, des connivences avec les pouvoirs médiatiques, des garanties de probité des cours régionales des comptes muettes parce que muselées, parce que consultatives, . . .
    on rend des comptes à qui ?
    ils rendent des comptes à qui ?
    c’est toute la question de l’illusion démocratique.