Barois.fr face aux sites de ses concurrents

SitebaroisAutant le dire tout de suite, si le site de campagne électorale du Maire n’est pas LA grosse surprise que j’avais un moment soupçonnée, c’est un très honorable site de candidat, qui fait plutôt bien ce pour quoi il est fait: aider une liste à communiquer auprès de la (mince) partie de l’électorat qui va utiliser Internet pour s’informer activement avant de voter aux prochaines municipales.

Je vais y revenir un peu dans le détail, et même tâcher de proposer un palmarès final entre les différents sites en présence pour l’échéance de Mars 2008, puisque l’affiche est maintenant complète, et qu’une nouvelle liste serait une vraie surprise… Cependant je souhaite le faire en repartant de mon coup de gueule d’hier soir, puisque certains ont jugé pertinent de me souffler ce qu’il fallait que j’en pense.

Je souligne que ce genre « d’intox » n’est pas une première, et a tendance en particulier à venir toujours des supporters d’une même équipe que je ne citerai pas directement tant le procédé me semble puéril (et je le déjoue à chaque fois).

Tout d’abord, je rappelle que mon expérience de l’internet (depuis 1994), notamment à titre professionnel (chef de projet e-Business dans une filiale de Renault pendant 4 ans, et aujourd’hui en tant que gérant-consultant-formateur dans ma société très axée internet), ainsi que mes études (Mastère Spécialisé « e-Business » d’une Grande Ecole), me permettent de me faire un avis (éclairé) par moi-même. Tenter de me souffler une opinion (qui plus est erronée) est une insulte à mon intelligence et à mon expérience. Je le dis parce que si chacun peut commenter selon son analyse sur mon site, m’envoyer par email d’un autre sympathisant une version à peine modifiée pour tenter de me faire dire (sous le prétexte d’un échange privé et complice et « innocemment » similaire dans ses conclusions) ce que je considère comme une ânerie, c’est une mauvaise idée, et la méthode grossière.

Que m’a-t-on dit? Que le site de François Barois a pompé son design sur un autre site… et que copier c’est pas bien, limite pas réglo.

Procédé grossier? Oui,
car le site qui aurait inspiré François Barois et son équipe est absolument inconnu de la plupart des internautes, ne concernant que les spécialistes du design/conception de sites webs (et que toute une galaxie de sites lui ressemblent, alors coïncidence que ce soit le même dont les différents « souffleurs » se souviennent?). Pratiquement aucune chance que les 2 internautes aient tous les deux visité ce site en particulier, s’en souviennent comme par miracle dans l’heure qui suit leur visite du site et jugent bon de m’en informer.

Ma version des faits? L’état-major de cette liste s’est réuni pour examiner le site tout frais du Maire et trouver quoi critiquer. Le webmaster ou un autre spécialiste a indiqué le nom d’un site sur lequel est basé le squelette de Barois.fr, et il a été convenu de diffuser cette pseudo info pour dire « Ouh, pas bien Monsieur Barois, pas joli joli ». En espérant que d’autres le répéteront, dont bandolais.fr…

Sauf que c’est faux et idiot.

Pourquoi? Parce qu’aujourd’hui, …/…

…/… quand on crée un site web ou un blog destiné à être alimenté régulièrement, on utilise dans pratiquement tous les cas une plate-forme de publication (désolé de rentrer dans ces considérations), un moule dans lequel on va se glisser avec plus ou moins de personnalisation (possible ou pas et voulue ou pas). On choisit des modules prédéfinis qu’on positionne dans le squelette des pages. Ca évite de recréer entièrement une nouvelle page, un nouveau menu de navigation à jour, et tout un tas de détails chronophages, à chaque nouvelle information ou article. Ces plateformes automatisent beaucoup de choses et c’est bien pratique. On ne s’amuse à vraiment travailler structurellement et graphiquement un site, que pour des sites statiques (genre plaquette commerciale ou institutionnelle), des sites à forte identité visuelle (monde des arts, du graphisme), ou à gros budget (grandes marques, événementiels, gros cybermarchands, start-up très largement financée). Sinon, c’est que d’une façon ou d’une autre on bénéficie de l’apport de graphistes de talents et avec du temps. Et ce n’est pas le cas de François Barois: la belle affaire… Je trouve plutôt logique que pour viser 10% maximum d’internautes suivant la campagne à Bandol qui compte 8000 habitants, le candidat en question n’ait pas jugé utile de mettre le paquet de ses moyens de campagne sur ce média, s’il ne les avait pas en bénévoles disponibles.

Notre Maire/candidat a dans son équipe de campagne (ou en prestataire) des gens compétents sur Internet qui ont choisi la plate-forme SPIP, très diffusée, très stable, très connue et très utilisée: la Mairie de Bandol s’en sert pour le site de la ville, mais c’est aussi le cas de beaucoup de ministères, d’institutions diverses, de Bandol-pratique aussi… Cette plate-forme permet d’utiliser des modules, avec divers agencements possibles, mais s’il n’y a pas refonte graphique profonde, tous les sites utilisant l’un des modèles proposés auront un air de famille. Et la structure de Barois.fr ressemble bien sûr au site qu’on m’a cité, mais aussi à tout plein d’autres basés sur le même moule (librement proposé à tout le monde).

JE RAPPELLE QU’IL S’AGIT D’UNE ELECTION MUNICIPALE, PAS D’UN CONCOURS DE GRAPHISTES NI DE WEBDESIGN…

J’utilise aussi une plate-forme (de blogs): typepad, qui sert de support à beaucoup de blogueurs dans le monde, y compris à un bon tiers de l’élite des blogueurs français. Et force est de reconnaître qu’à part ceux qui ont une sensibilité et compétence graphique forte, la similitude est palpable entre tous (d’autant que la formule – payante – permettant davantage de véritable personnalisation est plus chère que celle que j’utilise). Rien qui ressemble plus à un blog qu’un autre blog (visiter mes 3 propres blogs vous le confirmera).

Christian Delaud utilisait également une plate-forme de blogs (over-blog) en amateur, et en utilise aujourd’hui une autre (wordpress) grâce au « recrutement » de Jaxx qui est pointu sur le sujet, aime ça, et a pris la peine de bien revoir la maquette pour un résultat final très satisfaisant grâce à ses compétences et connaissances préalables de l’outil.

Michel Sauzet utilise aussi une plate-forme de blogging. Sans compétences internes pointues, ni budget consacré à ce support, il a pris le risque de négliger son image sur ce média mineur (quantitativement) mais à l’effet puissant. Ses récentes améliorations montrent une prise de conscience.

Christian Palix et Marcel Bogi ont choisi comme François Barois une plate-forme de gestion de sites (pas de blog), démarche plus ambitieuse mais aussi un peu plus lourde. Joomla pour les uns, SPIP pour l’autre. J’ai une préférence personnelle pour Joomla dont les sites sont souvent plus léchés visuellement mais rien de très objectif dans cette analyse (les deux permettent les mêmes options ou à peu près) bien que dans le cas présent, le site Bandol2008.fr soit effectivement le plus réussi du point de vue esthétique/navigation visant l’électeur moyen. Ses qualités sont cependant amoindries par d’autres considérations… Mais force est de reconnaître que comme pour BandolAvenir.fr, Bandol2008.fr a mis des moyens sur l’aspect de son site. Un peu plus que Barois et bien sûr Sauzet

BREF, TOUT LE MONDE UTILISE UN MOULE DANS CETTE AFFAIRE.

Alors Barois.fr?

Un site propre, relativement lisible, qui s’appuie sur des technologies au goût du jour et un peu pointu, mais restant accessible sur l’essentiel en respectant la plupart des codes maîtrisés par l’internaute standard. L’interactivité est moins bonne que sur un blog mais tout à fait possible grâce au formulaire de contact et à la publication des échanges. Certains regrettent cette censure a priori, mais on ne se refait pas, et beaucoup de politiques français continuent d’appliquer cette stratégie de contrôle en amont (également possible sur les blogs): ça permet de filtrer les questions, et aussi d’éviter les plaisantins et autres « diffameurs » publics. Je peux le comprendre, mais je préfère une transparence plus affirmée, mais qui n’est pas la qualité la plus marquée de notre Maire. En ce sens, ce site en particulier et la campagne en général sont un effort de sa part, car je pense qu’il concédera lui-même qu’il n’est pas LE communiquant de l’année ni du siècle… Enfin, un flux RSS permet de s’abonner aux nouveaux articles, comme sur un blog, même si je crois que toutes les pages ne sont pas reprises dans ce flux (dommage). A noter aussi que le phasage du site est maîtrisé: aucune page détectée en chantier, et on peut supposer que ce qui manque aujourd’hui sera mis en ligne à l’occasion des prochaines réunions publiques du Maire, qui a réservé la primeur de son bilan aux bandolais venus l’écouter lors de la réunion d’hier. Si le site en restait à la simple présentation de son bilan, je le trouverai désolant, et inquiétant, sachant que ce Maire se voit déjà reproché de mettre les gens devant le fait accompli de décisions qu’il prend sans véritable concertation voire dans l’isolement le plus total. Rendez-vous au 15 février pour la mise en ligne de son programme, concomitamment avec la réunion qui lui servira à le présenter.

Restent quelques reproches qui relèvent du détail:

– pas de retour à l’accueil via un clic sur la photo du haut à gauche dans le bandeau (standard internet de cette interactivité du logo à cette place en général).

– le modèle/moule SPIP inclut la partie collaborative réservée à l’équipe (menu « connexion » et « espace privé ») qui viennent polluer inutilement le menu latéral pour le visiteur lambda: il est si facile de les séparer du site pour l’alléger visuellement (avec un sous-domaine par exemple, ou une toute petite mention en bas de page – les intéressés étant informés de son emplacement).

– la séparation des possibilités de recherches qui n’est pas intuitive pour le plus grand nombre (recherche locale sur le site, ou recherche globale sur Internet dans son ensemble), mais elle échappe à beaucoup d’internautes quelle que soit la solution retenue.

Je ne traite pas ici le contenu dont j’aurais l’occasion de reparler en causant du discours de l’équipe Barois en général. Sur la partie « Bilan », le site est déjà riche mais reste un peu trop superficiel. Il s’agit plus d’un survol pédagogique que d’un argumentaire complet, qui sera sûrement plus détaillé dans les supports « papier » de sa campagne, comme pour les autres candidats. Et on attend évidemment la partie qui traite du futur… Mais il y a déjà du grain à moudre, et je compte sur votre aide pour éplucher tout ça. A vos commentaires et articles à me proposer pour publication sous votre nom…





7 Commentaires

  • Classements des sites de candidats par critères

    Pour compléter l’article sur l’analyse de la forme du site de François Barois, je vous ai fait un petit classement via mon analyse personnelle sur la qua…

  • Bonjour,
    Un poil hors sujet mais:
    Je ne souris pas simplement au camp d’en face, mais je remercie l’équipe de Barois de laisser les références à SPIP.
    C’est une excellente plateforme… plus axé CMS que Blogging, mais plus que complet pour jouer plusieurs rôles à la fois 🙂
    Et il est toujours sympa, sur son site de laisser une référence aux outils utilisés, surtout quand ils sont libres !
    JB
    ./.

  • @ Jaxx: Moi je paye donc je n’éprouve pas le besoin de mettre une ligne de pub pour ma plate-forme de blogging. En revanche, il me semble que ceux qui utilisent Joomla n’ont pas non plus eu la courtoisie de remercier cette plate-forme. Une petite erreur de webmaster. Cette « nétiquette » était très répandu dans la génération des vieux comme moi qui avons connu l’internet grand public (web) dès 1994… Tout fout l’camp ma bonne dame…

  • Jean-Yves Le Dreff

    salut à tous, je prépare mon départ pour New York, je vis au USA mais je vais suivre la campagne bandolaise de Manhattan et je vais même revenir en Mars juste pour le plaisir de voter … mais avant je voulais répondre à Jean Guitton et oui… je suis le fils de Madame Canevari /ex épouse Le Dreff et moi je ne me cache pas derrière un pseudo … et puis tant que j’y suis je vais faire un peu de généalogie n’en déplaise à l’ami Max Moutte… mon arrière grand mère [veuve de guerre] est venue de Sanary s’installer à Bandol avec ses 2 enfants [dont Simon Canevari mon grand-père] en 1920, elle épouse en seconde noce un certain Jean Girardi, mon grand-père Simon travailla alors pour l’entreprise GIRARDI qui a construit le Kiosque à Musique… en 1937 Simon épousa Alexandrine Calzia [ma grand-mère … qui était une femme de caractère comme on dit en Provence] elle fut conseillère municipale élue en 1947 en 1953 et 1959 sous le mandat du Maire Octave Maurel… sa fille Danièle [ma mère … qui est aussi une femme de caractère] commence à faire de la politique en 1970 en étant la collaboratrice du député conseiller général Marcel Bayle et cela pendant 7 ans … en 1983 elue avec Arthur Paecht et Xavier Suquet… En Mars 2008 elle fêtera 25 ans au service des Bandolais … voilà Mr Guitton … bon maintenant je viens de passer un dimanche à Bandol :=) et je crois que les bandolais se moque complètement de qui a le meilleur site etc etc … j’ai lancé un hameçon l’autre jour juste pour voir … et bingo … je crois que le problème … et là je rejoins Jean-Pierre Chorel … est de savoir si l’on est avec le maire sortant ou contre le maire sortant … si l’on veut que Bandol devienne aussi jolie qu’une piste de porte avions … avec une culture à la Star ac … le M6 live par exemple [quand j’étais en poste au Consulat de France à Saint-Petersbourg je prenais mes vacances en juin juillet ou septembre …. rien pour nous dans la ville juste un marché de souvenirs que l’on peut retrouver à Moscou ou Tapei … mais rien culturellement parlant … ] je ne parlerai pas de la beautifull médiathèque, de l’admirable Maison des Vins ou de l’office du Tourisme et de la dette communale … et puis et puis …. voilà ce qui intéresse les bandolais aujourd’hui un certain dimanche 27 janvier …. J’allais oublier certains de mes amis ont des commerces et ils ont pour la plupart exposer leurs points de vue et ou leurs problèmes au maire sortant qui au lieu de résoudre leurs soucis s’empresse de leur dire … si vous n’êtes pas content vous n’avez qu’à aller ailleurs, il y a de la place à la Cadière ou au Beausset … de source sure … / voilà je souhaite bonne chance à Christian Delaud, Christian Palix et Michel Sauzet pour renvoyer dans ses foyers comme on dit à l’armée le maire sortant qui a dirigé la ville que j’aime en véritable autocrate ….

  • Monsieur Le Dreff;
    J’admet tout à fait qu’un fils ait les yeux de l’amour pour sa mère, et je vous en félicite, mais n’en faites tout de même pas trop. Comme vous le dites si bien les Bandolais sont intéressé par le futur et non par la généalogie de la famille Canevari ou tout autre famille. Ce n’est pas le fait d’avoir plusieurs générations de Bandolais dans sa famille qui fait mieux aimer Bandol.
    Toutes les réalisations du Maire sortant que vous critiquez, ont été votées et défendues jusqu’en novembre 2007 par votre maman alors première adjointe!!!
    Vous oubliez qu’il n’y a pas si longtemps, lorsque le Docteur Palix a quitté la majorité municipale votre maman a crié haut et fort: Le docteur Palix m’a trahi!!
    Chacun est libre de choisir son camp, Monsieur Guitton comme vous et comme chaque Bandolais. Mais surtout soyez crédibles, avant d’écrire un article, pensez à ce que vous ou vos proches ont fait ou ont dit, ainsi cela évitera de vous faire reprendre de volée!!
    Bon séjour en Amérique et rendez vous au 9 mars pour venir soutenir votre maman.
    Serge Gervais

  • @J-Y. Le Dreff: Jean Guitton s’est expliqué auprès de moi (mais je n’ai pas poussé jusqu’à vérifier): il a ses racines à Bandol, mais vit vote et travaille à Paris entre 2 séjours ici. Et il a des attaches personnelles avec des membres de l’équipe Barois (pour qui il voteRAIT, s’il vivait ici).
    Concernant le classement des sites, il faut lire jusqu’au bout mon article suivant qui précise que cela n’a d’intérêt que pour comprendre comment les candidats ont su s’entourer sur ce point précis et leur « façon de concevoir l’interactivité avec les électeurs et administrés ». En plus comme c’est mon blog et que c’est un peu ma spécialité, j’avais envie d’en parler. Et quand le titre d’un article ne vous attire pas, je vous invite à passer au suivant (ou à ne plus perdre de temps à me lire – mais serai heureux si vous continuez).

  • jean yves
    le hasard vient à ce jour octobre 2008 avec retard me fait connaitre ton opinion sur ta remarque critique à mon egard (n’en deplaise à mon ami Moutte) je t’apprendrai que c’est par moi que tu as pu connaitre ta genéalogie familiale car je l’ai faite avec tes origines de famille de sanary (BARALE) alors pas de critiques du mot (deplaise)
    malgre ton egard de langage je t’estime toujours – amities – max –