Bandolais.fr en quelques chiffres

Bilan de ces 12 mois d’existence au lendemain de l’anniversaire de Bandolais.fr:
remington.jpeg427 notes publiées (ça fait une bonne moyenne quotidienne, non? Même si tout n’est pas toujours très intéressant ni parfaitement rédigé)!

stacks.jpegPlus de 100.000 pages lues, avec une moyenne quotidienne qui a varié entre 100 et 2500 pages vues (pas mal pour 8000 habitants), sachant que la plupart des pages d’un blog contiennent plusieurs articles.

bulles.jpegPlus de 1000 commentaires, largement vôtres, même si je contribue fortement au débat par mes réponses aussi.

lecteur.jpegEnviron 500 lecteurs réguliers (qui reviennent au moins une fois par semaine), peut-être un peu moins depuis les élections municipales, mais c’est très compliqué à évaluer correctement.

DollarEuro.jpeg$100 ($99,52 pour être précis) de revenus publicitaires via Google depuis janvier 2008 (soit +/- 75€).
3 dons reçus pour un cumul de 60€.
Publicité directe: 50€
TOTAL: 185,00€ pour un an de blog et zéro démarchage (toutes ces contributions se sont faites spontanément). Mais c’est pratiquement ce que me coûte mon blog par an…

images-4.jpegEt quelques heures passées à écrire. Mais j’ai pas compté…

Merci de votre fidélité, et de votre soutien sous toutes ses formes. On repart pour 12 mois?
N’hésitez pas à contribuer d’une façon ou d’une autre (reportage, photo/dessin, me passer des infos par mail, publicité dans les espaces prévus, etc.).
.





Article précédent : Bandolais.fr : un an déjà !

Un commentaire

  • STEVENIN Françoise

    Bonjour, je vous félicite pour ces nouvelles de Bandol que je lis avec une très grande attention. J’habite à 900 kms du côté de La Rochelle, mais j’ai une passion pour Bandol. ma fille est la 5ème génération à venir à Bandol, ma maman a été à l’école, mes grands-parents ont tenu une épicerie, rue des Tonneliers où je venais en vacances, + tard rue de l’immortelle et maintenant à Maéva (une vue splendide). Nous ne pouvons pas nous en passer, Maman qui a aujourd’hui 89 ans viens tous les ans avec nous, et nous parle de ce qu’elle a connu, rien à voir avec maintenant. D’ailleurs, moi aussi je ferai ce reproche, que Bandol a perdu le caractére provençal de ce bourg si charmant (même st Trop a su garder son port pittoresque) mais bon, tant pis, je ne suis pas là pour faire des comparaisons, car sans aller bien loin, Sanary à mieux conservé son authenticité
    Cela m’a fait plaisir de parler avec vous, même si je ne vous connais (peut-être) pas. un grand bonjour à Bandol et ses habitants. Françoise