Bandolais.fr en chiffres : épisode 1

J’avais promis de m’y coller avant la 900ème note (et voilà déjà la 901ème): les conversations que j’ai avec vous hors ligne portent souvent sur les coulisses du blog, et il m’appartient de vous aider à comprendre Bandolais.fr avec des infos sur les statistiques, etc. On va faire en tranches parce qu’il y a beaucoup à dire.
Mais commençons par le commencement:
Bandol c’est presque 9000 habitants, un peu moins de 4000 foyers. A garder en tête pour lire et comprendre les chiffres qui suivent.
Les statistiques d’un site web sont difficiles à obtenir et à certifier. J’utilise 4 outils différents pour suivre la vie de ce blog et tenter de comprendre vos réactions:


aucun ne me donne les mêmes chiffres, c’est vous dire! En revanche, ils sont d’accord sur les tendances: quand ça monte, ça monte partout dans les mêmes proportions, et symétriquement quand ça descend, pas d’ambiguité non plus.
Je ne vais pas vous fournir le détail ni l’historique complet, mais en 2009, je peux affirmer sans trop d’erreur qu’une journée « normale » plutôt « plan-plan », le blog affiche entre 500 et 700 pages vues. La tendance est à la hausse, et sur le dernier mois par exemple, la journée « plan-plan » serait plutôt entre 700 et 900, et les jours morts à 500 (pas d’article publié par exemple).
courbe30.jpg
Là où ca se corse, c’est que les chiffres peuvent facilement doubler pour peu que les sujets soient un peu « chauds » (et ça triple volontiers) plusieurs fois par mois. Sur les 30 derniers jours, la fourchette va de 450 à 1400 pages par jour, avec un total des 30 derniers jours qui dépasse les 23.000 pages vues (et donc une moyenne proche de 800/j). A noter que ces chiffres n’incluent pas des pages annexes comme celles des albums photos par exemple, ou les vidéos que vous allez visiter directement sur les sites hébergeurs (YouTube ou DailyMotion notamment). La courbe ci-contre montre que la fin août était assez stable et sur un plateau que la rentrée a fait redécoller fortement.
Je ne parle pas des accidents de web: les chiffres lors de la deuxième semaine des élections municipales de 2008 ont atteint des sommets qu’on n’est pas prêt de revoir, ainsi qu’une autre fois où un commentaire d’un article sur le site du « Monde » faisait un lien vers un de mes articles (pendant 36H j’ai vu débarquer bien des visiteurs pas forcément très concernés: un petit tour et puis s’en vont).
Après 900 articles, je commence à bien vous connaître, et selon ce que je publie, je peux annoncer au moment où je publie, à 10% près, les chiffres de fréquentation du lendemain. C’est d’ailleurs étonnant de voir comment le bouche à oreille fonctionne: à croire que les couloirs de la Mairie et la place du marché parlent beaucoup de ce qui sort sur le blog, dès bonne heure le matin. A la mi-journée, je sais si mon estimation de la veille sera confirmée à minuit, les proportions étant toujours les mêmes selon les heures de la journée: si vous êtes très nombreux le matin, le mouvement se poursuit jusqu’au soir.

Au menu des prochains épisodes : les visites, les visiteurs, les abonnés, les commentateurs, les contributeurs, etc.

Frédéric METEY
www.bandolais.fr

.





Article précédent : Bandol a reçu sa taxe foncière

Un commentaire

  • Bandolais.fr en chiffres : épisode 2

    Après les chiffres de pages lues sur ce blog, je vous propose de creuser un peu avec les statistiques visites et visiteurs. Ce distingo permet de comprendre que certains viennent très souvent (un noyau de fans ou de personnes qui me/nous surveillent so…