Bandol mag N°28 : l’absent

En écho à l’article d’hier sur le talent artistique du service communication, me revient la question de Bandol Mag n°28, celui de décembre/janvier. Certains m’en ont envoyé des extraits scannés sur leur exemplaire papier il y a presque 10 jours. Moi je ne l’ai toujours pas reçu (la distribution souffrirait-elle de soucis, s’étalant sur 2 semaines ou plus?).

Et encore une fois, je constate qu’il n’est à l’heure où j’écris toujours pas disponible en ligne. Je ne reviens pas sur mes arguments sur un tel décalage, inverse à ce qu’il faudrait faire. C’est juste affligeant…

F.M. – www.bandolais.fr





6 Commentaires

  • Je le cherche aussi à 6:04 sur le site de la ville ce matin et toujours pas dans ma boite aux lettres

  • Cela fait longtemps que je ne le reçois plus dans la boite aux lettres, malgré plusieurs signalement au service communication, au 3ème étage de la mairie (sur le port)

  • salut Fred,
    Laisses tomber le bulletin municipal, y a rien à voir……..
    Henri

  • franck bertoncini

    pourtant ils ont été distribué par des employés municipaux je les ais apercu il y a une dixaine de jours ,et pour une fois je l ai u dans ma boite au lettre .

  • @ Burillard… Pas d’accord, il y a des articles plein d’intérêt… Ainsi page 2 sur une réunion des comités de quartiers tenue au square des gendarmes d’Ouvéa, à coté du batiment de la gendarmerie, et à propos des quartiers nord de la ville, on peut lire cette déclaration de notre maire, rapportée par madame OSTEN coordinatrice CDQ:

     » Il n’y aura aucun bétonnage, bien au contraire, car depuis l’approbation du nouveau PLU le 20/08/2013, aucune construction nouvelle n’est autorisée dans la zone de Poutier; Dans les secteurs de la Cole de Rene et de Naron, seule l’extension de 30% des constructions existantes est autorisée , dans la limite de 200m de surface de plancher (existant et extension comprises). »

    Bref le PLU 2013 sauverait Bandol, commune littoral, du bétonnage… Nous respecterons la « trève des confiseurs » et reviendrons aprés celle ci sur ces quelques lignes bien éloignées des réalités.

  • A y est!
    C’est en ligne sur le site de la mairie