Bandol fera sa « réunion travaux » à l’abri de la pluie

Je ne sais pas comment certains l’ont su, mais des bandolais m’ont prévenu que la réunion d’information relative aux travaux qui affecteront le port de Bandol et la place de la Mairie entre fin septembre et décembre NE se tiendra PAS devant la Maison du Tourisme comme prévu.
Je suppose que la météo explique qu’on la fasse toujours demain matin mercredi 16 septembre, mais au sec: à 8H30 au centre culturel. Je ne garantis rien, puisque comme souvent avec la communication municipale, c’est le bouche à oreille qui s’est chargé de transporter l’information…
.





9 Commentaires

  • Jacques KAUFFMANN

    Je relève dans la presse (par un lien sur Bandolais.fr) le compte rendu de cette réunion.
    Et une citation me fait hurler :
    « La municipalité trouve anormal qu’un port de 1600 places ne puisse accueillir les yachts »
    Moi, ce que je trouve profondément anormal, c’est qu’un port de 1600 places dans une ville de 8000 habitants ne puisse accueillir les bateaux de ses habitants.
    Combien de Bandolais paient de leurs impôts les aménagements du ports tout en laissant leur bateau sur corps mort ou sur remorque, faute de place ?
    Je rève du jour où les élus comprendront que, pour faire un deuxième mandat, il faut d’abord satisfaire les bandolais ?
    Cela fait combien d’année que les équipes municipales en place se font systématiquement sortir au bout de leur premier mandat ?
    Combien de temps perdu ?
    Jacques

  • Je suis d’accord avec vous, mais à ce moment là on devrait parler aussi des places de parking pour les voitures des places de crèche pour les enfants, des logements…et de toute façon, tout le monde n’a pas de bateau, tout le monde n’a pas un enfant, tout le monde n’a pas de voiture et il y en a qui dorment dehors…(mais eux ils ne payent pas d’impot, et encore je ne sais pas…)
    ET je crois que leur soucis, aux hommes politiques, c’est de penser au deuxième mandat, avant tout, et c’est pour ça que ça n’avance pas beaucoup.

  • Jacques KAUFFMANN

    @Christian,
    Je parle ici des places de bateaux en réponse à une citation sur l’utilisation du port.
    Le port est un équipement existant, dont nos impôts vont, d’après l’article cité, encore servir à payer l’aménagement.
    C’est vrai pour bien d’autres équipements publics.
    Et je pense que le port, comme les autres équipements publics, doivent d’abord servir aux bandolais qui les paient par leurs impôts. Mon propos est général pour tous les équipements publics financés par les impôts locaux.
    Par ailleurs, vouloir attirer « des yachts » en imaginant qu’une pluie de prosperité va tomber instantanément sur les commerçant bandolais est une stupidité politique et probablement économique. La surenchère, dans ce cas, est immédiate.
    Je sais bien que les élus sont omnubilés par leur réelection. Je leur conseille donc de commencer par s’occuper des problèmes de leurs électeurs avant de réver à je ne sais quel projet pharaonique.
    C’est bien en réglant les problèmes de leurs électeurs qu’ils auront une chance d’être réélus.
    J’essaie de me rappeler quel était le dernier maire réélu. C’était quand ? Pour autant, je crois me souvenir que tous les derniers élus (sauf peut être le docteur Suquet) se sont représentés.
    Jacques

  • Je suis tout à fait d’accord avec toi , Jacques , mais je me pose souvent la question suivante:
    Ferions nous mieux si nous étions nous même des élus ?

  • La réunion sur les travaux de l’automne à Bandol

    J’aurais dû filmer. Ca va me prendre encore du temps pour vous en faire un résumé cohérent et à peu près valable. Mais je n’ai pas de caméra et n’ai pas eu le temps de m’en procurer une, juste quelques heures après un séjour dans la capitale….

  • @Jacques
    Au risque d’évoquer le passé et de froisser Christian VIALA, je précise que le Docteur PAECHT a été réélu.Il a tenté un 3ième mandat et a été écarté par le Docteur SUQUET et Marcel BOGI, respectivement anciens 1er adjoint et 2ième Adjoint.

  • Jacques KAUFFMANN

    @Jean
    Entre temps, j’ai trouvé ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bandol
    une chronologie des maires de Bandol. Sans remonter jusqu’au Père Gardon, prètre et premier maire de Bandol en 1790, et en se limitant aux années d’après guerre, on remarque une évolution saisissante :
    Octave Maurel 44 – 65 (trois mandats, en plus des 2 d’avant guerre)
    François Fabre 65 – 77 (deux mandats)
    Christian Goux 77 – 83 (un mandat)
    Arthur Paecht 83 – 95 (deux mandats)
    Xavier Suquet 95 – 01 (un mandat)
    François Barois 01 – 08 (un mandat)
    Christian Palix 08 – ?
    La tendance est donc nettement au raccourcissement des mandats. Seul Xavier Suquet ne s’est pas représentés, les autres ayant tous fini leur mandat en étant battu.
    D’où mon conseil de s’occuper des Bandolais.
    Jacques

  • Jacques KAUFFMANN

    @Jean
    Ferions nous mieux ?
    C’est une question que je me pose souvent.
    La fonction d’élus est délicate. Mais, allons, Bandol n’est pas la ville la plus difficile à gérer.
    Les raisons des échecs sont faciles, à priori, à analyser. Manque d’écoute de la population, et donc mauvaise appréciation des besoins, et fatalement mauvaises décisions.
    Les villes qui fonctionnent bien sont celles où, évidement, l’équipe municipale a un projet fort, structurant pour sa ville, mais où, aussi et surtout, elle sait écouter.
    Jacques

  • Christian Viala

    Je voudrais revenir sur les travaux concernant le port pour la création de 10 places de bateau pour des grosses unitées…
    Pour avoir travaillé dans la navigation de plaisance haut de gamme pendant quelques années, je peux affirmer que les grosses unitées n’apportent rien économiquement à la ville ou au village où ils sont.
    Ils ont tout à bord, parfois même jusqu’à avoir un four à pain.
    Ils ne donnent qu’une certaine image à cette ville.
    Leur présence n’a d’importance que si celle-ci était le fait d’un évènement majeur à Bandol ou aux alentours, comme un grand prix de formule 1 avec le bateau de Nelson Piquet encré dans la baie.
    Si je ne suis pas clair, je m’explique, il faut que les évènements soient en phase avec leur présence et l’image que l’on veut donner de la ville de Bandol.
    (Si on le veut…)
    Après, si on se contente du bal du dimanche après midi sur la place du village, je m’en contente aussi, d’autant que c’est très bien.
    Merci à Dominique et Martine.
    Christian Viala