Bandol était un temple de la « glisse »…

Mardi soir je n’ai pas fait de résumé de notre soirée d’internautes bandolais et je ne le ferai pas car j’ai passé ma soirée plongé dans l’histoire des sports à sensations et leur place dans l’histoire locale. C’est notre historien communal Max Moutte qui m’a évidemment mis sur cette voie avec les archives qu’il a compulsé sur l’histoire du Skate-Board à Bandol. Son fils, de ma génération était déjà au meilleur niveau national avant même que je ne découvre la planche à voile puis le reste de la « glisse ». Et c’est lui qui m’a ensuite fait partager ses souvenirs de sports que j’affectionne et qu’il a pour sa part épousé professionnellement durant de longues années.
C’est ainsi que j’ai appris que …/…


…/… la présentation du premier Jet-Ski eut lieu à Bendor au milieu des années 1970. Que beaucoup d’essais de matériels ont eu lieu dans notre baie. Que notre skate-park paraît bien peu utilisé si on compare à l’engouement que suscitait cette discipline dans la même décennie. Le wake-board aussi a été importé dans le coin (ça je le savais) avec son ancêtre « Skurf ».
Heureusement, aujourd’hui plusieurs clubs sportifs et champions de toutes disciplines portent haut les couleurs de Bandol, avec en tête la SNB qui est l’une des meilleures structures de voile de la côte sud de l’hexagone. Mais il fût un temps où Bandol ressemblait à un point central de la culture des sports de glisse en Méditerranée. Moi-même, j’ai solidifié mes liens avec Bandol à la fin des années 1980, en venant y pratiquer le Funboard chaque fois que je pouvais m’échapper.
Pour les autres présents mardi soir, je sais à peine de quoi ils ont parlé. Mais moi je me suis régalé des souvenirs de la famille Moutte, bien plus large puisque les sports mécaniques y sont largement présents aussi, avec pas mal de pilotes de diverses disciplines nés ou établis alentour et parfois côtoyés par Max ou Alexis dans la vie ou sur leurs terrains de jeux.
Au passage je me souviens qu’un passionné de moto avant de tenir un magasin de pêche rue Pierre Toesca, avait son enseigne au nom d’Hookipa (célèbre plage d’Hawaii et Mecque de la planche): c’est là qu’on s’approvisionnait en matériel et pièces de rechange pour nos funboards jusqu’au début des années 1990… Aujourd’hui c’est plus provençal puisque le même Michel préside aussi l’association des pointus.
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
.





4 Commentaires

  • Claude Seux- Bos

    Une canalisation d’eau ayant éclaté hier matin (samedi 19) l’eau descendait allègrement la rue Danton et la rue Voltaire, avec toutes les conséquences dues à ce froid sibérien. Bandol peut rajouter plusieurs activités de glisse : patinage (pas toujours) artistique, curling et surtout nouvelle étape du circuit Andros.
    J’espère que personne ne sait fait mal.

  • Jean-Pierre Chorel

    Dans le même genre, un peu plus bas, la fontaine de la Place Isidore Brun présente de belles stalactiques, mais le plus dangereux est la présence de verglas sur les pavés conséquence des projections par le vent et de la température ! Les piétons doivent redoubler de prudence.
    Il serait quand même judicieux d’interrompre le fonctionnement de cette fontaine à l’instar des arrosages lorsque le gel est annoncé.

  • le temps s’écoule dans la stagnation quelque soit les mandats et la possibilité d’obtenir une exposition sur le passé de tous ses nombreusx sportifs bandolais qui ont a titre personnel honoré de monter sur les podiums avec le titre de son nom de sa victoire et de sa ville BANDOL qui etait citée journalistiquement
    qu’a t il eu Se SPORTIF de sa commune – pas un seul maire n’a jamais remis la Médaille de la ville – même pas de bronze RIEN
    j’ai maintes fois proposé une exposition retrospective
    -refuser je ne suis pas une association declarée (c’est legal) mais si je le fais avec un association – je disparais de mon travail ( ex : photos de classe collection commencer en 1989 – 203 photos pers sur 215 exposées et bien autres activites et archives
    aussi si je mets ce texte c’est que je n’ai plus rien a prouver sur mes activites pour la commune ou les associations ne m’invitent pas alors que je mets en archives leurs activites – NUL n’est prophete dans sa commune – pour m’en rendre compte – j’ai fait une exposition a Villeneuve Loubet ou j’ai recu pour l’inauguration une delégation de la marine nationala de 15 officiers et 2 amiraux – ce n’etait pas bandol je constate les faits – je sais que ces écrits ne plairont pas mais ……. Cordialement – Max

  • Jean-Pierre Chorel

    Je ne sais pas si mon commentaire du 20/12 a eu une incidence sur l’épandage de sel hier (le 21/12) au pourtour de la fontaine. Le pittoresque de « l’affaire » tient dans les 12° au moment de l’épandage, et surtout des pluies abondantes annoncées pour l’après-midi. La salinité du port a dû subir un pic hier en soirée !
    Le bon sens paysan aurait dit « quand l’âne s’est échappé, ce n’est plus la peine de fermer la porte »…