Bandol et funboard, encore et toujours

  • Publié le 16 Fév 2012
  • Commentaires fermés sur Bandol et funboard, encore et toujours
  • NautismeSports

NDLR : Ce blog s’est déjà fait l’écho de l’histoire d’amour entre la baie de Bandol et la planche à voile. Son cadre naturel et le régime de Mistral dominant devraient entretenir cette liaison, dont la dernière expression m’a été communiquée comme à tous les médias ou sites locaux par la SNB (mais pourquoi diable ladite école de voile qui nous sollicite ainsi ne l’a-t-elle pas partagée sur son propre blog ? – encore un mystère de la communication bandolaise*) :

Samedi 11 février a eu lieu une rencontre windsurf entre les jeunes planchistes en herbe de la société nautique de Bandol et quatre pros: Adrien Bosson, Fred Bonnef, Steve Palier et Loïc Viandier.
Cela a été une belle occasion de rapprocher les jeunes du monde du funboard! Nos 4 pros ont partagé leurs passion du windsurf en leurs parlant de ce qui les avait amené à leur niveau et ce qui les avait motivé à démarrer la planche à voile. Les marques Fanatic, North Sails, Oxbow, Zütee, Maui Ultra Fins, et Open Ocean Media ont été représentées sur des stands à leurs couleurs. De nombreux funboardeurs locaux ont répondu présent et ont également échangé avec les jeunes planchistes Bandolais.
La venue D’Adrien Bosson a été l’occasion pour lui d’expliquer le chemin qui l’avait mené au titre de Vainqueur du National Funboard au combiné Vagues/Freestyle en 2010 tandis que Fred Bonnef a pu raconter sa traversée de Gibraltar en Stand up paddle. Loïc Viandier a parlé de son experience sur des spots de vagues mythiques tels Hawaïï et Cape Town pendant que Steve Palier encourageait les jeunes windsurfeurs Bandolais à venir découvrir l’European Funboard Expression!
Le rendez-vous est pris pour octobre prochain!

Alexandre Colin
Responsable secteur Windsurf à la Société Nautique de Bandol

* NDRL2: si Bandolais.fr se fait bien volontiers le support de messages d’associations locales qui n’ont pas encore pu se doter d’outils en ligne, celles qui en ont doivent les utiliser, les faire connaître (de façon à ce que les autres médias puissent suivre leur info via les flux d’abonnements). Les autres médias pourront alors faire de simples liens pour faire connaître leur contenu.
Je ne suis pas Var Matin et je n’ai pas besoin de remplir des pages de papier, d’autant moins que je n’ai pas de pub à vendre. Je n’ai pas non plus vocation à vous faire lire ce que vous avez déjà lu plusieurs fois ailleurs (au passage, ce qu’on appelle le « duplicate content » n’est bon pour le référencement de personne): un lien me suffit pour vous signaler une lecture que j’estime pertinente sur les sites et blogs où l’info d’origine est publiée, ce que je fais par exemple avec la rubrique des « Bandol du matin » ou avec la page spéciale « Bandolais.fr » sur Facebook. Si je dois vous proposer de la lecture autour, c’est que j’ai quelque chose à dire en plus, pas du copié/collé.
Et d’ailleurs, pour que les sites d’associations soient mieux référencées sur les moteurs de recherche, il faut aussi que d’autres sites aient (des motifs de faire) des liens vers leurs pages associatives…