Audit des comptes de Bandol

audit Bandol.JPG
Je ne l’avais pas eu dans ma boîte à lettres: la distribution d’informations municipales (Bandol Mag en particulier) est assez inéquitable (certains quartiers – ce n’est pas le cas du mien – ne le recevant jamais selon mes clients), mais il est aussi possible qu’on ait volontairement évité la boîte portant mon nom (c’est déjà arrivé par le passé notamment pendant la campagne électorale).
Dommage qu’aucun lecteur n’ait pensé jusqu’à samedi à me le faire parvenir (d‘autant que je n’ai pas pu assister à la réunion publique à laquelle on était invité en conclusion du document). Et jusqu’ici, le seul à s’être manifesté en commentaires sur le sujet reste Serge Gervais
Pour ma part, sur la seule base de ce document, mes commentaires ne peuvent qu’être limités, mais quelques points me font réagir:
– à la décharge de la Mairie qu’on accuse d’un audit tendancieux, elle affirme avoir fait appel au même cabinet d’audit que son prédécesseur: plutôt réglo sur le principe, même si cela ne garantit pas l’impartialité dudit cabinet.
– un « taux historique de 1 104 000€ pour le budget animation » n’est pas un taux (qui s’exprime en pourcentage et non en euros), mais un montant. Avec l’inflation, qu’un montant soit historique chaque année n’est pas forcément synonyme de mauvaise gestion. Pour ma part, mon budget alimentaire ou essence est tous les ans un nouveau plus haut historique, et personne ne m’accusera de rouler plus vite (c’est l’inverse), ni plus (l’inverse également), ni de manger différemment… Un chiffre tout seul ne me parle pas, et quand on me le marque en gros et en gras, j’ai tendance à penser qu’on veut surtout que je regarde là et pas ailleurs. Voilà un document municipal dont la tournure générale ressemble plus à de la campagne politicienne qu’à de l’authentique information communale. Si le taux du budget animation n’avait cessé de croître par rapport au budget global, ce ne serait pas forcément non plus un indice de mauvaise gestion, mais certainement la marque de choix de politiques locales…
– beaucoup d’éléments de ce papier sont déjà connus (on les a suffisamment brassés pendant la campagne électorale).
J’espère que la réunion sur l’audit donnait un peu plus d’infos… Et puisque la salle était comble, pourvu que certains aient suivi avec une compréhension supérieure à celle que Serge déclare sienne.
Si certains peuvent prendre le temps de nous éclairer en commentaires…





Article précédent : Poissons-lunes en baie de Bandol
Article suivant : Subvention discutée

Un commentaire

  • @ Fred
    Il est évident, que si quelques auditeurs présent au centre culturel ont pu faire une analyse complète de tous les chiffres annoncés, nous pourrions être un peu mieux èclairès!!!!
    Pour moi, il me semble que mieux qu’un audit ( en fonction des dates prises, des sommes et pupolation retenues) que l’on pourra toujours taxé d’être orienté, l’avis d’un économiste, serait surement plus proche de la réalité en nous précisant l’état réel de l’endètement, la comparaison avec les autres communes ayant les mêmes critères que Bandol et non la Seyne ou Sanary qui ont une population et des revenus incomparables avec Bandol.
    Car aujourd’hui, si l’on veut rester objectif (j’éssaie de l’être au maximin), je n’ai pas encore compris qui dit la vérité: Le Maire actuel en disant que la commune est au bord du gouffre, ou l’ancien Maire qui nous dit que tout est prévu pour financer les crédits qui ont été faits!!!! Ou encore ils ont raison tous les deux, car il n’ont pas la même polique d’investissement et de développement de la commune!!!!
    J’ai bien tenté de lancer le débat avec mon premier commentaire, mais il semble que je ne sois pas le seul à n’avoir pas été éclairé.