Animations ajoutées au programme de Bandol en 2013

Le décor de notre ville si avantageusement implantée sur le littoral ne laisse pas indifférents les organisateurs d’événements. On retrouvera l’an prochain quelques RV traditionnels, comme la fête du millésime en fin d’année, la Bandol Classic à mi-parcours, juste avant l’été, et un calendrier complet de régates à la voile. Mais le programme des réjouissances en 2013 inclura des manifestations qu’on voit plus ponctuellement.

Var Matin se faisait l’écho du Tour Cycliste Méditerranéen qui donnera du show aux amateurs bandolais de vélo dès février (en espérant qu’on échappe à un épisode neigeux qui statistiquement frapperait vers cette période si on en croit les dernières années).

Race Nautic Tour 2012– le Race Nautic Tour que les six-fournais ont accueilli en 2012 fera une double halte dans les baies du soleil en 2013.
Six-Fours recevra à nouveau ce championnat de France motonautique lors du WE d’ouverture de la haute saison, mais Bandol hébergera la deuxième des 5 manches de l’année (25 et 26 mai 2013). Ce championnat est raisonnable du point de vue mécanique (avec des moteurs qu’on retrouve sur bien des bateaux de plaisance dans notre port), mais particulièrement visuel. J’ai eu l’occasion à travers mes activités de couvrir en partie ce championnat l’an dernier, et vous garantit deux jours très spectaculaires.

manche de Thundercats - Six-Fours 2012 Départ manche de Thundercats - Six-Fours 2012
Thundercat - Race Nautic Tour 2012





4 Commentaires

  • A propos du Race Tour, voilà en effet une belle animation motonautique.
    Mais rien de nouveau ou de créatif, car cet évènement s’est déjà déroulé par le passé à bandol à deux ou trois reprises, dans les années 90.
    A cette époque, c’était la SNB qui était organisatrice, puis tout c’est arrété, car trop couteux, trop contraignant en organisation (moyens humains, matériels sur l’eau)

    C’est tout de même bizarre, que durant environ 5 ans de règne de cette Municipalité, peu de grands évènements populaires qu’ils soient sportifs, culturels ont animé notre belle ville et tout d’un coup, le chapeau se remplit pour en faire sortir le Tour Méditerranéen, la Race Tour, comme par magie.
    Passionné de sport automobile, j’espère revoir le Rallye du Var faire son retour sur le Port, comme dans les années 70-80.

    ——————————-
    @ Cermolacce:
    loin de moi l’idée de parler de créativité (je précisais « manifestations qu’on voit plus ponctuellement »).
    Quant à l’organisation, aujourd’hui pour la ville c’est clef en mains. La caravane de l’organisateur (Offshore Passion) offre une logistique intégrale pour son événement.

    Pour l’apparition de certaines nouveautés, ce n’est pas totalement anormal qu’un délai soit nécessaire pour modifier la routine, étudier la faisabilité, discuter les partenariats. Ca pourrait peut-être aller plus vite, mais au prix de plus de moyens pas forcément disponibles (qu’ils soient internes ou bénévoles – associatifs par exemple). Je ne suis pas choqué qu’une équipe nouvellement élue produise plus sur sa seconde partie de mandat que sur sa première. Si on se souvient qu’en plus, Christian PALIX n’avait pas exactement les mains sur les manettes pendant les premiers temps de son mandat, un certain retard à l’allumage se conçoit aussi (mais il est co-signataire et co-responsable de cette cuisine politique).

  • Ce qui est certain c’est que notre maire actuel Christian Palix s’est retrouvé maire sans passer par la case adjoint donc sans connaître la ville et ses dossiers. « Il n’avait pas les mains sur les manette ». : ça c’est bien vrai.
    Ce que veut dire Dominique c’est que plus on approche de la réélection en 2014 et plus le maire fera le forcing pour être bien vu de la population en organisant force manifestations. Bon OK mais quel maire ne fait pas ça. Nous le savons tous : en 2014 ils feront tous le forcing pour passer dans Var Matin, etc … Maire sortant mais aussi tous les autres candidats. De la même façon ils feront tous des pieds et des mains pour avoir une investiture. Avec une droite coupée en 2, ce qui va aboutir à deux, voir 3, partis centre droit ça va encore plus réveiller les possibilités de listes divers et variées et la gabegie financière qui va de paire.
    Pour être connu il faut se faire connaître.
    Notre souhait à tous C’est que ça ne soit pas au détriment des fondamentaux des vrais besoins des Bandolais ni au prix d’un endettement pas du tout en phase avec la récession économique qui ne fait que s’aggraver jour après jour dans la mesure ou il n’existe aucun garde fou qui contraigne les communes à dépenser (investir) en direction des TER au lieu de ne faire qu’augmenter les frais fixes et les dotations aux TES.
    C’est ça le vrai PB et c’est ça qui nous pousse dans le trou INÉLUCTABLEMENT. Tous partis politiques confondus. C’est la loi nouvelle de la démocratie : la loi du clientélisme.
    C’est un problème communale bien avant d’être national car la commune est le premier étage ou on apprend à dilapider l’argent des contribuables. . . . ou autre ;-o).

  • En réponse à votre commentaire, je vous précise ceci:
    Pour ce qui est du délai nécessaire pour sortir de la routine, celui-ci représente tout de même presque 5 ans.
    Tout ce temps pour arriver à un évènement qui s’est fait il y a 20 ans et qui à l’époque réprésentait un budget conséquent, mais qui au moins mettait en avant une Association Bandolaise et la Ville.
    Je suis d’accord avec vous qu’un évènement se travaille en amont avec dans un premier temps un cahier des charges permettant de jauger la faisabilité, le coût, les retombées , c’est ce que je préconise à mes clients lorsque j’organise pour leur compte une manifestation.
    Le choix de prendre un tout  » clé en mains » me conforte dans mon idée qu’il est temps de montrer qu’on se préoccupe enfin du bien être des Bandolais, en faisant des sondages, en proposant des évènements.

    Par le passé, Bandol a accueilli de belles manifestations et il n’a pas fallu attendre une mi-mandat pour les réaliser. C’est avant tout une volonté Municipale de faire bouger sa ville et mettre en avant ses Associations ou structures.

    Pour ce qui est des manettes partagées avec un co-listier, à mes yeux cela n’est pas une excuse.

  • Y a t-il un pilote aux manettes de Bandol depuis 2008 ? Je n’en ai pas l’impression. Les actions qui ont été conduites sont pour la grande majorité incohérentes et inutiles. Cette politique relève t-elle d’un amateurisme ou d’une réelle incompétence ? Les touristes fuient et préfèrent aller passer leur vacances à Sanary-sur-Mer ou à Saint Cyr-sur-Mer et Bandol se meurt peu à peu. Le moral des bandolais est au plus bas. Nous avons touché le fond. En période de crise, on dépense sans compter l’argent du contribuable au lieu d’investir dans des programmes d’avenir qui crééront des emplois et on apprend aujourd’hui qu’on veut dépenser encore davantage pour se montrer dans les médias. De nombreux bandolais sont bien conscients que rien ne va plus et n’espèrent plus dans une équipe qui les a profondément déçu. La multiplication des actions en fin de mandat ne changera rien. Il est trop tard pour inverser la tendance. Nous sommes nombreux a attendre avec impatience 2014 pour corriger l’erreur que nous avons commise en 2008.