Accès routier au port de Bandol : toujours court

Les travaux récents du quai de Gaulle ont notamment permis de repenser l’accès à la capitainerie et la zone technique du port de Bandol. L’idée étant que les grosses unités puissent plus facilement accéder à l’aire de carénage/grutage) quand elles arrivent sur remorques.

Le passage piétons redessinné pour l’occasion empiète cependant beaucoup sur ce carrefour, car même avec un tracteur (ce qu’il y a de plus court et plus maniable), il faut toujours manoeuvrer et couper la circulation dans les deux sens pour enquiller certains attelages dans la voie d’accès. De ce point de vue, difficile d’affirmer sans les mesures avant et après, mais il n’est pas certain qu’on ait gagné beaucoup…





2 Commentaires

  • Repenser ? vous avez dit Repenser ? Comme dans penser ?

    Si on avait voulu faciliter l’accès des semi remorques on aurait raccourci de 3 ou 4 m la banque centrale coté EST au besoin en déplaçant le pin ou en plantant un chêne pour symbole de l’imagination au pouvoir. De cette façon les gros porteurs auraient tourné plus tôt donc mieux en face de l’impasse. Ces mêmes 3 ou 4 m auraient pu servir de passage protégé, entre deux passages de gros porteurs pour ceux qui sortent du parking et qui veulent aller directement au « déambulatoir Bandolais ». Donc exit le Zig Zag en tubes inox d’une complexité et d’une laideur consommée.
    Dans ces conditions ces 3 ou 4 m auraient résolu 3 problèmes en un avec des dépenses en moins et une esthétique retrouvée. Parce que les carottes inox : on se croirait à Paris dans les couloirs de la défense. Bonjour la Provence authentique ! ! !
    C’est ce que j’appel re-PENSER.
    Pour peut qu’on ait aussi pensé à placer là l’arrêt des bus et on aurait libéré la fontaine de ses enlaidisseurs sur roues. Pour couronner le tout à la fontaine on aurait remplacé les bus par les deux roues qui doivent impérativement devenir la « VITRINE » de Bandol dans le futur . . . si nos Penseurs décident enfin de Penser.
    CQFD
    Quand va t-on cesser de bidonner l’urbanisme de cette ville au profit d’une poignée de bénéficiaires ?

  • Penser ? Il faut vite le dire avec cette municipalite
    Le jour ou ils penseront les poules auront des dents.