A force de jouer au plus malin…

Vous étiez déjà nombreux avant mon article sur le sujet. Maintenant c’est le déferlement (par mail ou même des amis me le disent oralement). Vous m’écrivez que la fameuse Audi noire continue de se garer sur le zébra et un peu partout au centre de Bandol sauf là où c’est autorisé… Et que la police municipale a l’air de s’en contre-foutre (mais c’est vrai que s’il faut 2 agents à temps plein pour refaire l’éducation de ce petit monsieur… la lassitude peut gagner).
Ce qui m’inquiète, c’est plutôt que déjà avant qu’on en débatte publiquement, énervés par le manège, certains avaient décidé d’essayer de se garer sur le même fameux zébra (rappel: ce n’est pas une place de stationnement), pour voir ce qui se passerait, et que visiblement, c’est devenu un challenge bandolais. Autant vous dire que tôt ou tard il y en a un qui va se faire « aligner », et je ne suis pas sûr qu’argumenter qu’une R8 en fait autant régulièrement soit un système de défense qui vous mène très loin.
Si vous ne faîtes pas partie des gens protégés (on ne sait toujours pas comment) dans ce système à deux vitesses, la blague peut finir par une addition que vous trouverez peut-être salée selon vos moyens (on sait qu’il y en a à qui ça ne fait ni chaud ni froid de payer le stationnement au tarif « amende » – y-a-t-il une fourrière à Bandol, peut-être plus dissuasive?).
En tous cas, Jacques KAUFFMANN avait raison dans son premier commentaire: le sentiment d’injustice provoque effectivement le désordre.
Allô la Mairie? Jusqu’où accepte-t-on le dérapage de cette situation?
Frédéric METEY
www.bandolais.fr
PS: je comprends et partage votre agacement, mais à ce niveau là, je vous recommande de cesser de m’écrire (vous connaissez mon absence totale de pouvoir) et de vous tourner vers la Mairie.

.





8 Commentaires

  • Jacques KAUFFMANN

    Bonjour à tous,
    J’ai remarqué en rigolant qu’elle était exposée devant l’aire de jeux pendant le salon de l’auto, l’autre week end…
    Il y avait de quoi espérer qu’elle soit vendue !
    Jacques

  • arretez de taper sur ce « pauvre » propriétaire ; que voulez vous , une R 8 ca doit etre une renault de plus de 30 ans qui a du tomber en panne et s’est garé là ou il a pu.

  • Avant de sortir l’artillerie lourde, il suffit de lui dire gentiment d’aller se garer ailleur et surtout de ne plus l’autoriser à se garer devant son établissement, surtout que, pour aller faire les courses à Metro ce n’est pas des plus pratique, une R8…
    Salut Christophe, un ami….

  • A propos, il y en a d’autres qui sont parfois mal garés avec des audi noires,(A4 Brake) j’en suis un.
    Désolé.
    Il nous arrive d’avoir de la marchandise à décharger.
    A ce propos et en continuant un peu le début de conversation que j’ai eu avec Michel, il ne s’agit pas de supprimer la jardinière centrale mais de la diminuer, pour permettre une meilleure circulation et la mise en place d’aires de stationement pour les livreurs et une meilleure circulation des piétons.
    Le commerce est important pour l’existance d’une ville.
    Là ou le commerce à disparu, pour différentes raisons,les villes ont disparues, pour renaitre ailleurs et ce depuis que le commerce existe.

  • @ Christian: tu auras remarqué un lien au début de l’article qui renvoie au premier opus de la série. Personne n’a rien contre les livreurs ou les professionnels qui déchargent leur marchandise même si tout le monde râle quand un camion bloque le passage.
    Ici, c’est uniquement ce sentiment de passe-droit qui choque. Je suis obligé d’aller me garer au parking ou sur une place adéquate, quand ton ami lui (qui ne décharge pas une R8 à 2H du matin) peut s’approprier un bout de Bandol pour stationner, en parfaite infraction avec le marquage au sol. Certains me rétorquent que lui travaille. C’est sûr que moi qui me déplace toute la journée chez mes clients et doit stationner correctement sous peine de sanction, et par simple respect d’autrui, moi je ne travaille pas, je me pignole… (pardon pour la pignolade, mais y’a vraiment des arguments à la con – pardon pour le « con », mais y’a un moment où faut arrêter de défendre l’indéfendable : il y a irrespect, infraction, et passe-droit. Point barre).

  • :-))
    Il suffit de lui dire, c’est quelqu’un d’intelligent.
    A tu pris la peine d’aller le voir ?
    SI tu veux on y va ensemble…

  • @ Christian:
    j’ai écrit tout le début de la série d’articles sans savoir à qui était cette voiture au passage pas immatriculée à Bandol. Aujourd’hui je sais, mais je n’en fais pas une affaire de personne mais de principe.
    Je veux bien aller le voir, mais ce n’est pas aux amis qui le protègent des PV à le faire? N’est-ce pas le rôle de la police municipale?
    Personne aujourd’hui n’a besoin de m’expliquer ces choses-là. Mes parents, mes grands-parents, mes professeurs se sont chargés de mon éducation. S’il n’entend pas (je sais qu’on l’a informé de mes articles et des commentaires), et si en plus il se trouve des gens pour excuser son comportement, c’est son (leur) problème. Je crois tout à fait que c’est un garçon bosseur, mais pour l’intelligence, à mes yeux il lui en manque une certaine forme, plus proche de l’intelligence humaine que de celle des chiffres. C’est dommage, mais je n’éprouve pas le besoin de me substituer aujourd’hui à ses parents. Je ne vais pas me charger de lui faire la guerre non plus. En revanche, en période d’élections, je saurai reprocher aux élus qui couvrent ce genre d’abus, leur pratique clientéliste de la gestion de la commune. Je suis un enfant de la ville, et le favoritisme expliqué par le copinage dans un village, j’y suis imperméable.

  • Il est parfois utile de se subsituer à certains pour faire les choses que l’on croient nécéssaires, surtout quand on s’adresse à des jeunes auxquels on peut encore espérer apprendre quelque chose.
    Je n’ai rien contre les anciens, au contraire..
    Après ils comprènent ou ils ne comprènent pas…