A Bandol on ne fait et défait pas: on teste!

Les habitués de ce blog se souviendront d’un article sur un nouveau parking deux-roues.

Il est en voie de disparition. Si le panneau est toujours là, les barrières définissant les emplacements ont disparu.

F.M. – www.bandolais.fr





Article suivant : Commenter Bandol Mag n°19

8 Commentaires

  • […] : l’intégration des deux-roues avec des stationnements ad-hoc. Il faut d’ailleurs noter que le stationnement moto qui avait été temporairement éliminé devant l’embarcadère (pour cause d… sur cette autre portion du quai) a repris du service. Et que l’arrière de l’Office du Tourisme […]

  • Moi aussi je teste. Et je suis très favorable à l’attitude positive qui dit essayons plutôt que l’attitude un peu lâche qui dit : ça ne marchera jamais !
    Du fait de mon métier (artisan au nautisme) j’ai largement testé tous les parkings (et les non accès façon 5 è roue du carrosse) depuis 30 ans. A l’époque où Christian Viala me faisait la grâce de m’acceuillir sur son site J’ai eu l’ocasion de dire et d’écrire ma satisfaction pour les actions en faveur des deux roues dans Bandol. Je me souviens d’avoir souligné cette nouvelle attitude comparée au précédent maire qui avait organisé de véritables chasses aux deux roues comme autrefois on chassait les sorcières. Je crois qu’on dit également Pogroms. C’était archi stupide étant donné qu’un 2 roues en plus c’est 1 voiture en moins, etc … Pour ce parking démonté, je suppose que la municipalité qui a largement constaté la saturation, donc le besoin, de ce parking en été va soit le remettre en service tel quel soit l’améliorer.
    Ca prends de la place, certes, mais avec de la bonne volonté il n’existe pas de solutions qui ne se trouve. On en a trouvé pour le petit train ou pour le pousse pousse à pédale qui l’un et l’autre ne facilite pas la circulation mais répondent à un besoin touristique.
    Pour les parkings deux roues : dans l’idéal il leur faudrait une entrée et une sortie. En effet sur tous les spots le problème est le même et ceux qui auront la volonté d’y réfléchir le constateront avec moi. Se garer c’es OK mais ensuite il faut sortir à reculons ce qui pour un deux roues est laborieux et en plus ça bloque la circulation durant toute la manoeuvre. Il parait judicieux de prévoir une piste pour le retour PAR L’AVANT dans la circulation. De cette façon le retour à la circulation se fait en fluidité et en sécurité, cqfd. Pensez-y ! Le probléme est récurent sur tous les spots 2 roues.
    Concernant l’accès à la poste on remarquera que tous les facteurs ont des 2 roues, tiens donc ! il doit y avoir de bonnes raisons. par contre les CLIENTS n’y ont pas droit. C’est un déni de commerce issu d’une « civilisation » aux coutumes manichéennes pas forcément supérieures.
    Sur le parvis de la poste il y a de la place alors s’il faut tester et bien TESTONS ! avec 4 coups de peinture et une pente avec un enrobé primitif qui s’enlève d’un coup de chalumeau par la suite. Les piétons se déporteront d’1 ou 2 mètres sur la droite ce qui n’est pas du tout prohibitif.
    TESON ! TESTON! En argot provençal le teston c’est la tête … autant s’en servir, c’est ce qui coûte le moins cher et rapporte le plus … J’avais publié sur le site de Christian un croquis qui prévoyait à la poste un taxiway de réinsertion sur la rue et pas seulement un stockage. pourquoi ? parce que j’ai un deux roues pardi ! et que je suis toujours inquiet lorsque je recule. (pour diverses raisons).
    J’insiste sur la notion de taxiway car s’il faut établir une critique récurente dans l’usage d’un deux roues c’est la marche arrière donc on peut soit nier, soit prendre en compte. Ca dépend du regard qu’on porte soit négationniste soit positiviste.
    amitié à tous patrick lacaze.

  • On n’est pas sorti de l’Auberge, la folle parenthèse évoquée par JP JOSEPH, risque de durer

    un an de plus!!!

    En éffet, il est presque certain que les élections municipales seront reportées à 2015 !

    En rapport avec la mise en place définitive des communautés d’aglomérations

    (source; indiscrétions au ministère de l’intérieur !)

    OUF ,Celà permettra à notre Maire de réaliser la piscine, l’Hotel à la place du casino, le

    casino transféré aux grands ponts.etc etc …

    Enfin tout le programme pourlequel il a été élu…..

  • …..et le parking sur le port , souterrain et GRATUIT POUR LES BANDOLAIS ! yes !!!

  • ce n’est pas un test! l
    ce parking matérialisé pour les 2 roues est supprimé provisoirement pour les futurs travaux d’assainissement, c’est celui qui est le plus fréquenté et il sera remis en place dés que possible.

  • Ce qui est bien avec madame CHRISTODOULOS, c’est que plutôt que laisser les potins partir dans tous les sens et les esprits s’emballer, elle répond quand c’est son domaine de compétence. C’est simple, précis… m

  • mais pourquoi les autres n’en font-ils pas autant ?

    (ah ces doigts qui glissent sur le clavier… et pour)ant il ne neige pas dans mon bureau et la température y est clémente !)

  • Merci à Athéna Christodoulos pour les éclaircissements dispensés… Mais la lacune de communication est bel et bien là:

    Pourquoi ne pas mettre un petit écriteau expliquant la situation aux usagers sur le panneau qui est toujours en place, puisqu’il est toujours physiquement présent.

    L’autre jour, je voulais me garer sur ce fameux parking motos. Mais arrivé devant, je constate que le « P » de parking est toujours là, bien précisé pour les deux-roues, alors que les équipements ad hoc ont disparu. Je dois faire quoi? Deviner? Deviner si c’est toujours un parking motos ou pas? Le panneau suffirait à rendre légal mon stationnement. Mais une moto seule en épi devient très vulnérable. Bref je suis allé plus loin après quelques secondes d’arrêt perplexe pour tenter de comprendre une situation dont tous les éléments étaient brouillés. S’il y avait eu une affichette, je l’aurais lue. Ex.: « Parking motos supprimé temporairement pour travaux du quai ». Et mettez un bout de scotch rouge en travers du panneau « P »: c’est explicite.
    COM-MU-NI-QUEZ!!!
    Vous ne gérez pas des infrastructures inertes… Vous êtes en charge de la vie des usagers de la commune. Parlez-leur de toutes les façons utiles à la bonne diffusion des messages.