A Bandol, la rentrée politique passe par le Casino

Après un mois de juillet qui a mis toute la classe politique bandolaise à cran, on s’attendait à une rentrée houleuse autour de la Mairie de Bandol. Jusqu’ici il n’en est rien, entre scoops qui pschittent, rumeurs de très bas étage visant le Maire ses collaborateurs ou leur entourage, et reflux massif du rythme des animations qui occupent les touristes et les esprits, rien de très excitant dans le panorama de ce début septembre.
Mais il est un sujet politique qui marque la reprise, parce que le calendrier l’impose: avec son enquête publique liée à la modification du Plan Local d’Urbanisme, le Casino est une vraie question et un véritable enjeu.

L’ancien Maire François BAROIS s’en est emparé en appelant à aller signer contre le projet, et en oubliant que lui n’a pas bouclé le dossier lorsqu’il était aux commandes (et allant jusqu’à annoncer pendant la campagne électorale de 2008 qu’il avait ficelé l’affaire ce qui n’était pas le cas). Vu sa gestion du dossier, on aurait pu s’attendre à un profil bas, mais il est tentant d’exploiter politiquement le mécontentement d’une bonne part de la population opposée au déménagement du Casino et/ou au risque de sa destruction en tant que bâtiment.

D’ailleurs il est rejoint sur cette position par l’association Vigilance et Vérité à Bandol qui m’a communiqué un nouveau bulletin traitant du sujet. L’association a visiblement réuni des gens qui ont déjà trouvé une position commune, tranchée, également donc opposée à un transfert du Casino vers le nouveau terrain prévu: le document signé par son président le Dr Joseph met notamment l’accent sur les aspects environnementaux.

La rentrée est bien là, et se joue en ce moment une des questions majeures du mandat municipal en cours. Pour ma part, c’est l’une des questions que je ne sais pas encore trancher avec les infos dont je dispose et celles dont je suppute qu’elles m’échappent.

F.M. – Bandolais.fr





28 Commentaires

  • […] débat de la rentrée politique est celui du Casino comme je le signalais avant-hier. La discussion en commentaires devient intéressante, avec notamment les questions soulevées par […]

  • […] qui ne figurent pas dans cette analyse = plus complexes. Il y a eu beaucoup de commentaires sur notre Flyer concernant le projet de modification du PLU. Il est difficile de répondre à tous et je ferai donc une réponse globale dans quelques jours si […]

  • […] NDLR : Le Dr JOSEPH me fait parvenir le texte de ses observations dans le cadre de l’enquête publique relative à la modification du PLU pour l’aménagement du terrain de…. […]

  • […] preuve les différents articles et commentaires chez Fred ou ici, ne ratez pas l’article de Marielle Valmalette dans Var matin aujourd’hui page […]

  • […] passionné les participants, et ça ressemblait plus à un pot entre anciens de promo… Le Casino a bien fait irruption dans quelques conversations, l’informatique en général (l’iPad […]

  • Claude SEUX-BOS

    Comme toi, je n’ai pas d’avis tranché sur la question. Toutefois il y au moins deux arguments de M. JOSEPH qui me paraisse faux (mais je ne possède aucun document pour affirmer) :
    1- La présence du puits de Bourgarel : Je ne pense pas qu’une construction soit plus nuisible que le stationnement de cirques, forains, gens du voyage qui rejettent dans le sol toutes leurs eaux usées, puisqu’il n’y a pas de vidage à l’égout.
    2- Zone inondable : il me semble que la zone allant du Super U au rond point de l’ancienne route de Toulon doit aussi être en zone inondable et pourtant fort bien pourvue en constructions.

  • @ Claude SEUX-BOS
    Le point 2 pourrait faire l’objet d’une explication des Élus de l’Époque (Mandature SUQUET), certains co-listiers actuels de Christian PALIX, d’autres Ex Co-listiers de ce même Maire et dont certains se retrouvaient dans la Majorité et dans l’opposition BAROIS (NB: Que ceux qui ne suivent pas s’interdisent de tout avis sur la question).
    En effet cette équipe de l’époque, contre vents et marées (d’eau douce …)puisque zone inondable, a fièrement combattu l’opposition de l’Époque menée sous la houlette et le panache de Maurice CONNAT qui s’opposait à cette transformation de classification. Maurice CONNAT pourrait en dire quelque chose …

  • Je ne suis pas un spécialiste en terme de zonage, mais il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable.
    même si la zone à proximité d’un petit cours d’eau est classée inondable, il y a peu de chance que cette inondation soit aussi dramatique que celle de la région de Draguignan. il suffit de voir d’où vient le cours d’eau et le profil topographique pour se rendre compte qu’il y a peu de chance pour voir 1 metre et plus d’eau à Super U, au Bouling ou encore sur le terrain de l’ancien stade des grands ponts.
    côté économique, il est à mon avis souhaitable que le futur Casino soit à la sortie de l’autoroute avec un grand parking.
    Ce n’est pas les Bandolais qui font vivre le Casino ( même si certains y laissent leur chemise!!!) mais bien les joueur venus de Marseille, Toulon et peut être d’autres villes….
    L’assurance d’un stationnement, le Casino à 35 minutes de Marseille et 10 de Toulon attirererait surement plus de joueurs et lorsque l’on sait l’ouverture prochaine d’un Casino à Sanary, la présence d’un Casino à Cassis, Hyeres et La ciotat, et la mise en jeu sur internet, le devoir du gérant et bien sur de l

  • Il est parti tout seul!!!!!
    Je disais donc que le devoir du gérant et bien entendu de la commune qui en prend des bénéfices est de rechercher à attirer le maximum de joueurs.
    de plus la fermeture le temps des travaux du Casino actuel risquerait de voir certains joueurs habitués à Bandol de prendre leurs habitudes allieurs et ainsi un gros manque à gagner pour l

  • encore une fois parti tout seul, je dois être fatigué!!!!
    je disais manque à gagner pour la commune.
    Ce n’est que mon avis personnel et comme ce ne sont pas les joueurs du casino qui font travailler les commerces, aucune conséquence pour eux, par contre la construction en lieu et place du casino actuel d’un hôtel pourait être bénéfique pour le commerce.
    j’ai eu besoin de 3 messages pour tout dire

  • Il y a quelques années, un scandale du même type avait éclaté à Aix en Provence. La ville à l’époque avait proposé avec le Groupe Partouche de transférer le Casino du centre ville vers un lieux un peu plus en périphérie. Resultat un Casino nouvel génération, facile d’accès et pratique concernant le stationnement. Autre conséquence des plus importante, c’est le succès qu’a eu cette opération (au niveau économique, direct comme indirect) ou plutôt cette mini délocalisation. Bien entendu Bandol est à echelle réduite par rapport à Aix en Provence, mais les effets que l’on nous promet de ce transfert y ressemblent fortement, ne trouvez vous pas? De plus j’aimerai revenir sur le projet Casino qui se concrétise à Sanary, le fait que le futur Casino de Bandol soit aussi facile d’accès; devrait représenter une véritable concurrence en faveur de Bandol. Depuis le temps que Sanary prends le dessus sur nous….
    Enfin les Bandolais sont ils prés à se tourner vers l’avenir et faire les bon choix concernant l’ancien Casino? Ce terrain est une propriété de la Ville de Bandol, et donc des Bandolais. C’est par référendum que les Bandolais doivent se prononcer sur l’avenir de l’ancien Casino, qui pourrai se transformer en gouffre financier une fois les locaux vide en 2012 2013 date du départ de Partouche vers le nouveau Casino. A débattre!

  • J’ai plusieurs questions au sujet de ce transfert:
    -Sauf erreur de ma part les travaux du casino de Sanary vont démarrer sous peu (largement avant que partouche pense réellement à commencer les siens).Donc le casino de Bandol ne pourra pas etre construit puisque son nouvel emplacement sera à moins de 5kms de celui de sanary et cela est interdit par la loi française.
    Alors que ce passera t-il ? Nous rachèterons notre terrain plus cher à Partouche et nous n’aurons plus de casino à Bandol ? qui est pret à jouer (sans jeux de mots) sa chemise là dessus et à voir ses impots doubler ????
    -D’autre part, il me semble que le batiment du casino actuel est classé et donc que la mairie est obligée de le réabiliter, et cela sera à ses frais si Partouche déménage !
    -Sauf erreur de ma part Partouche a des difficultés financières que se passera t-il s’il est obligé de fermer des petits casinos en France et plus précisemment à Bandol ?Quel autre groupe que Partouche paiera à la société immobilière Partouche quelques 3 millions d’euros par an de location ???Encore une fois ….sans erreur de ma part!!
    -Tout cela sans parler de cette zone inondable qu’est le « terrain du grand pont », il y a déja eu jusqu’à 1.50 m d’eau là bas, est ce que dans ces conditions il n’y aura pas de grosse catastrophe à Bandol.
    -Bon et encore sauf erreur de ma part, et la je ne pense pas qu’il y en ait, la mairie n’était pas( il y a 2 ans) dans un tel déficit qu’elle soit obligée de brader un terrain qui appartient aux Bandolais plutot que de l’exploiter ou de le faire exploiter en en conservant la propriété.

    Je suis prete à entendre et à croire les personnes qui ont des infos ou des réponses à mes questions de Bandolaise inquiète sur la gestion de sa ville et ses biens.
    Merci

  • Christine
    Je trouve tes premières questions très pertinentes sur l’avenir du Casino et suis curieux des réponses qui, j’espére, te seront faites. Ce grave sujet a été peu évoqué pendant les municipales de 2008 puisque M Barois avait annoncé, en pleine campagne, qu’il avait enfin finalisé cette préoccupation des élections de .. 2001 ! Je laisse le soin de développer cet épisode, à ceux qui sont vigilants sur la Vérité.
    Je pense que tu regrettes, comme bien des bandolais, que ce dossier n’ait pas été réglé en temps voulu, comme il l’aurait du être, alors que la situation des casinotiers en général, et du groupe Partouche en particulier, était moins pré-occupante (et alors que la crise dans ce secteur était déjà prévisible)
    Pour l’aspect des finances de Bandol je ne crois pas plus à la faillite de Bandol, à la fin du précédent mandat qu’au danger de banqueroute actuelle évoquée dans le Flyer de VVB qui a lancé cette discussion. Toute bonne gestion, en revanche, aurait tort de se priver de recettes si elles s’intégrent dans un projet global.
    Quant au risque naturel, on pourrait aussi évoquer, dans une vision de catastrophisme : “qu’un casino au bord de l’eau est plus exposé à un tsunami ou à une brusque montée des eaux, en prenant dans l’actualité récente des exemples qui ne manquent pas”. Au delà des allusions aussi faciles que fantaisistes, si le risque d’inondation est important, non seulement il faut éviter d’y implanter de nouvelles activités, mais aussi et surtout protéger celles déjà existantes.
    Le problème des inondations dans le bassin du Grand Vallat ne concerne pas que Bandol. Pour reprendre l’exemple (NDA: “mal”) choisi par ce flyer pour agiter un chiffon rouge, la majorité des victimes n’ étaient pas à Fréjus, à l’embouchure comme à Bandol, mais bien en amont. Si la prévention d’un risque au niveau de ce cours d’eau est nécessaire, elle intérèsse non seulement Bandol mais aussi d’autres communes qui sont pour la plupart dans Sud Sainte baume.
    Or la municipalité actuelle semble avoir tenu sa promesse sur l’inter communalité en moins de 2ans et demi . Ce choix qui s‘était imposé depuis longtemps, sur le plan géographique comme pour le Grand Vallat , mais aussi historique, culturel, d’activité vinicole qui fait le renom international de notre commune,… était aussi celui des autres candidats de 2008, sauf celui du maire sortant qui après 7ans d’échec disait que c’était impossible. Il faudrait, à mon avis une sacrée dose de mauvaise foi pour dire que cette adhésion était inutile et ne pas y voir une bonne nouvelle !
    Encore merci Christine d’élever le débat par tes questions sur un dossier “lourd” sur l’avenir de Bandol, je pense en effet qu’il faut rester prudent et se préoccuper du difficile chantier du casino, compte tenu du retard pris et des occasions manquées depuis 10ans, mais ne pas se laisser gagner par l’angoisse ou l’inquiétude, perturbantes pour un raisonnement serein, cohérent et productif,

    PS Fred j’ai vu les 1er & 3eme flyers de VVB mais pas le 2ème sur ton blog : ai-je loupé quelque chose ?

    ——————————————
    NDLR: le 2ème « Flyer » de VVB ne serait-il pas sorti en août? Alors le blog était en vacances, et je ne prévois pas d’y revenir: je suppose qu’il est publié et commentable ailleurs… A moins que j’ai loupé un truc important?

  • Si je lis tous les commentaires sur le refus de délocaliser le casino de Bandol au grand pont, je les trouve tous très intéressants, mais il y a des priorités dans les décisions d’un maire qui engagent sa responsabilité mais aussi celle des maires précédents et c’est justement là qu’il faut des explications :
    – création de l’autoroute 1970/1975, sortie B

  • J’ai fais 2 fois des commentaires, les mêmes, assez longs, et ça a sauté à chaque fois;
    Je recommencerai demain, en souhaitant que ça passe!

    ——————————–
    NDLR: Roland, y’a quand même le début du premier qui a réussi à aboutir en ligne…
    Attention à ne pas aller trop vite au clavier: certaines touches peuvent déclencher un changement de page. Pensez aussi à copier de temps à autre le contenu d’un long commentaire, y compris au dernier moment avant de le poster: en cas de souci, ça permet de ne pas devoir tout retaper (on peut aussi pour les très longs commentaires les préparer dans un traitement de texte et copier/coller sur le blog une fois qu’on a fini ses réflexions, recherches documentaires, etc.)

  • Roland
    Je n’ai pas d’avis tranché sur la question de la délocalisation du Casino, et n’obéis à aucun mot d’ordre d’association politique (ou pas ?!), mais ai des symapthies, comme bien des intervenants, je le pense.
    J’ai trouvé les interventions de ce débat (qui j’espère n’est pas clos) intéressantes, quelles que soient leurs tendances, tant qu’elles ont été dans le sens de l »avenir. Cet article de Fred, comme ces notes, et la plupart des réactions des commentateurs présentent plus d’intérêt, à mon goût que les rumeurs, propagandes et autres raccourcis.

  • Patrick Dupont-Devoti

    Juste une question .
    Il n’existe pas de ppri sur la commune de Bandol ??

    PPRI : plan de prévenrion du risque d ‘inondation
    http://www.ppri.asso.fr/homepage1.htm

  • Il faut dire la vérité, l’architecture de l’actuel Casino est dépassée! La rénovation d’un tel bâtiment couterai plus cher que d’en construire un nouveau. Je vous invite à regarder tous les nouveaux casinos, ils sont bien plus beaux que celui de Bandol. N’allez pas bien loin, l’exemple du Casino de Cassis fera l’affaire (Partouche a perdu sont contrat au profit d’un autre groupe). Bandol sans casino, se n’est plus Bandol! Alors que faire?
    -Le rénover, réorganiser l’interieur en prenant soin de conserver les plus belles pièces ( Exemple avec le restaurant: conserver les frises; les peintures sur le plafond…), mais aussi relooker l’aspect extérieur.
    -Ou le raser et construire un nouveau bâtiment.
    -Ou enfin poser les premières pierres du futur casino, avant celui de Sanary et voir ce que l’on fait de l’ancien.

    Personnellement je suis partagé entre ces 3 propositions, avec une préférence pour la première. Mais il semblerai que nous nous soyons trop avancé avec le nouveau projet, sans trop réfléchir! Le sujet de l’avenir des 2 casinos devrai être la priorité de la municipalité jusqu’à Noel avec la présentation de solutions concrètes;, sous peine de faire plonger une nouvelle fois Bandol dans une crise économique (d’ordre budgétaire), plus grave encore que celle de la médiathèque! Je ne veux pas faire l’alarmiste, mais il y a une grande part de réalisme dans ce que j’avance!

  • 3 ème essai!
    Si je lis tous les commentaires sur le refus de délocaliser le casino de Bandol au grand pont, ils sont tous intéressants, mais il y a des priorités dans les décisions d’un maire, qui engage sa responsabilité, mais aussi celle des maires précédents et c’est là que je veux en venir :
    – Création de l’autoroute 1970/1975, sortie Bandol; déversions pluviales de St Cyr à Sanary par Bandol; péage à Bandol pour recettes Sanary; station d’épuration du Beausset, le Plan et le Castellet et peut-être la Cadière, déversoir le gran vallat.
    Les boues de station d’épuration Sanary/Bandol, carrière de val d’aran c’est bien normal, ‘ chacun sa merde’!.
    Terrain vendu par notre ancien maire, Monsieur Suquet ‘ Aval des Mattes ‘ ruisseau du grand vallat devenu une décharge privée, sans intervention des municipalités de 1985 à ce jour.
    Ancien chemin de la Ciotat, en amont du grand vallat, bouché pour convenance durant la municipalité Barois, sans aucune réaction; tout ce que j’écris est constatable, il suffit de bien connaître sa commune pour en apporté les preuves.
    Aujourd’hui, V.V.Bandol a réfléchi à la faisabilité de construction sur la zone du grand pont et c’est une question pertinente à laquelle les bandolais doivent réfléchir; on ne peut pas reporter les résponsabilités éternellement, mais on peut éviter les erreurs.

    Pour des raisons économiques et concurrentielles, bien sûr que le casino à la sortie de l’autoroute serait bien plus rentable, mais il y aura aussi une sortie d’autoroute à 500 mètres du casino de Sanary; bien sûr qu’un casino au borde de la mer et en centre ville est très bien quand il y a d’autres activités liées à lui et que la ville vit la nuit.
    Le casino actuel ne devrait pas perdre de recettes si il était réactif à la concurrence.les nostalgiques de l’art déco ont raison de vouloir conserver de monument, mais le fin mot de l’histoire : est-ce que les bandolais veulent vivre paisiblement sans notoriété, sans nuisances, sans touristes, sans port, sans autoroute, sans chemin de fer et surtout sans moyens économiques!
    Restons dans la réalité de la situation actuelle et traçons l’avenir sur le long terme.
    Vous avez encore jusqu’au 24 septembre pour vous exprimer sur le registre mis à disposition du public à la mairie annexe, rue des écoles.

  • Christian Delaud

    Tout le monde connaît ma position : j’aurais aimé laisser le Casino à sa place.
    Mais, car il y a souvent un mais lorsqu’on veut être réaliste, le bâtiment du Casino menace ruine car ses fondations sont minées par l’eau de mer.
    La rénovation aurait un coup tel que ce n’est envisageable ni par la commune ni par le groupe Partouche.
    La reconstruction au même endroit après démolition de l’existant. Ce qui signifie qu’il faut trouver un local provisoire pendant au moins 3 ans. La majorité actuelle avait proposé la mairie annexe avec la médiathèque. Proposition refusée par les services de l’Etat au motif que c’était à proximité d’une école.
    J’avais proposé l’Hôtel Soukana sur l’île Bendor avec gratuité de la traversée.
    La municipalité actuelle a étudié cette solution et le résultat fut : »trop cher ».
    Il faut savoir que l’état de délabrement de l’hôtel interdit toute réception de public et que le respect des règles de sécurité impose un budget de 700.000 euros auxquels il aurait fallu ajouter l’aménagement d’un Casino avec tous les réseaux et particulièrement l’électrique.
    Donc que faire?
    Y a qu’à, faut qu’on, …
    A partir du moment où l’on choisit d’être un élu. C’est un discours réaliste qu’il faut tenir et pas électoraliste.
    Les élections, contrairement à ce que certains imaginent ou souhaitent, auront lieu en 2014.
    Quand je lis sous la plume de François Barois que construire à l’ancien stade des Grands Ponts c’est perdre le dernier terrain utilisable et qu’en même Jean-Paul Joseph écrit que c’est un terrain inondable, je me demande si tous les deux utilisent les mêmes documents.
    Le stade des Grands Ponts est classé R2 au PPRI.
    C’est à dire que l’on peut faire certaines constructions avec des aménagements particuliers.
    Après les inondations de juin, la Préfecture du Var envisage de durcir la législation et quasiment de supprimer la classement R2.
    Aujourd’hui la municipalité est dans l’expectative et ne sait plus si le permis de construire sera accordé ou Pas par la Préfecture.
    Mais le problème pourrait être plus grave car quue faire des constructions existantes.
    Enfin, je rejoins Anthony lorsqu’il dit que le transfert du Casino d’Aix en Provence en périphérie a été un succès.
    Je rajouterai que celui de Cassis n’est pas sur le port mais dans une rue pas du tout commerçante.
    A tous ceux qui ont des solutions à proposer faites le mais surtout pas de promesses intenables.
    Pour mémoire, dans mon programme aux élections municipales de 2001 j’avais proposé le transfert de la discothèque « Le Scotch » à côté du Bowling sur un terrain municipal.
    J’avais été vilipendé.
    Résultat, Le Scotch a été fermé et il ne reste que le Black Jack comme discothèque à Bandol.
    A ceux qui font des propositions, je me répète, soyez réalistes.

  • @ Christian
    En total accord avec toi, aujourd’hui le casino actuel n’est plus viable et les travaux outre le temps de fermeture seraient bien trop coûteux.
    Le terrain du stade du grand pont peut être aménagé pour le mettre hors inondations et la proximité de l’autoroute est primordiale.
    Nos impôts locaux dépendent fortement des recettes du Casino, c’est pour ces raisons comme expliquées dans un précédent commentaire que je suis pour son transfert

  • Sécuriser un terrain contre les inondations, n’est pas bien compliqué (je parle en connaissance de cause) il faut juste très bien réaliser les travaux! ( Pas comme l’avenue du 11 Novembre, ni comme la Médiathèque…) De plus ayons à l’esprit que c’est Partouche qui va payer ces travaux de terrassement.
    J’aimerai revenir sur le commentaire de Monsieur Delaud; vous dites que les fondations du Casino actuel sont attaqués par la mer, cela veut-il dire qu’il faudra le démolir un jour ou l’autre? De plus on parle d’une éventuelle inondation aux stade des grands ponts, mais un casino qui semble s’effondrer n’est ce pas plus dangereux?

  • L’opinion des citoyens bandolais sur cette affaire ne peut que refléter leurs propres sentiments, en l’absence d’éléments concrets précis. Qui connait les chiffres réels ou supposés des travaux à effectuer sur l’actuel Casino pour le rendre opérationnel ? Par qui sont-ils estimés et a-t-on fait une étude sur la fréquentation du nouvel établissement ? Que va-t-il rapporter aux commercants bandolais? Les joueurs viendront au Casino des Grands Ponts et non pas à Bandol. Il semble que cette décision de transfert ne repose que sur un calcul de rentabilité à court terme; à moins que ce ne soit un calcul à long terme, car pour le Casino actuel, c’est une mort annonçée ! Pour accueillir « un restaurant-spectacles » et « une salle de patrimoine et quelques commerces » comme annoncé par le Maire (Var-Matin le 26 Aout), il faudra bien réaliser les travaux que l’on trouve actuellement faramineux ! donc devant cette impossibilité financière on démolit l’établissement ce qui laisse un espace immense idéalement situé pour tout projet touristico-immobilier. C’est cela le futur de notre Casino, symbole de la station d’une époque qui aurait pu se prolonger sans l’échec de sa gestion ou aucune mesure de maintenance préventive ne semble avoir été prise pendant que les jeux rapportaient gros.
    Et maintenant, rien ne va plus !…

  • Diverses lectures m’indiquent qu’il devrait y avoir 5 km entre deux casinos. Or, vérification faite, et si le terrain choisit par Sanary est toujours la pinède du Colombet, il y a 4km500 entre l’actuel casino et la limite la plus éloigné du terrain choisi. Ce qui voudrait dire que Sanary ne peut implanté un casino à cet endroit.

  • Ou le contraire ! Si Sanary, moins dans l’expectative quant à la validité du permis de construire ou l’état de « santé » boursière et politique du financeur des travaux, commence les travaux avant, Bandol ne pourrait plus, comme le dit Christine, construire son casino ! Mais ça m’étonnerait que ça marche comme ça quand même, …il y a forcément consultations et demande de permis déposées de part et d’autres (respectivement Sanary et Bandol) et on doit savoir à l’avance si les 2 projets de casinos sont valides, non ? Ou bien c’est le premier qui joue qui a gagné ?

  • Christian Delaud

    @ Anthony
    La strucutre du Casino est en mauvais état et particulièrement les fondations.
    N’oublions pas que le Casino a été construit en 1930 les pieds dans l’eau avec les bétons de l’époque.
    Depuis nous avons gagné du terrain sur la mer et l’eau s’est éloignée des fondations mais elle les mine toujours.
    Je ne suis pas spécialiste béton mais sans imaginer l’effondrement du Casino, on peut penser que d’ici quelques années un bloc pourrait se détacher.
    Ce bloc ne serait pas nécessairement important mais suffisant pour casser l’image de marque du Casino.

  • Christian Delaud

    @ Serge,
    Je suis entièrement d’accord avec toi.
    D’autant plus que la clientèle des Casinos a changé.
    Les bandits manchots on pris le pas, et de quelle manière, sur les roulettes, black Jack et autres jeux traditionnels.
    Certains s’accrochent au Casino sur le port.
    S’il n’y avait des intentions purement politiciennes ou de communications (il faut bien qu’ils existent ces « opposants » dont un quasi inconnu) je ne comprendrais pas.
    Car sur le port, il faut innover, être attractif et proposer un complexe en phase le XXIème siècle.
    Le Pasino, car ce n’est plus de Casino que l’on parle, ferait tâche sur le port.

  • Christian Delaud

    @ Claude et Nathalie,
    Je ne suis pas inquiet sur la pérennité du casino de Bandol.
    D’autant plus que c’est l’état qui freine la construction de celui de Bandol en voulanr réformer la catégorie R2 du PPRI.