7 listes à Bandol, ou 6, ou 7, ou 6…?

C’est d’un autre sujet que je devais vous entretenir dans mon édito de ce lundi, mais avec pratiquement une dizaine d’informateurs hier sur le coup de théâtre du jour, c’est évidemment vers la version papier de Var Matin que je vous renvoie aujourd’hui, après la mise en bouche publiée sur son site internet dès hier à 17H31 : 

Une jeune femme candidate sur une liste FN à Bandol à l’insu de son plein gré ?
Var Matin

Je m’étais déjà fait prudemment l’écho d’une rumeur (précisée comme telle) indiquant que Bandol était peut-être concernée par les possibles difficultés du parti d’extrême droite à constituer ses listes dans quelques villes pour ce scrutin de mars 2014.

Le dépôt de la liste Bandol Bleu Marine en temps et en heure (avant le 6 mars dernier) semblait devoir écarter définitivement Bandol du groupe des villes où ce parti aurait peiné à se constituer candidat. Donc 7 listes. Et on ne s’attendait pas à voir Bandol s’ajouter au nombre des villes dans lesquelles des membres de cette liste contestent avoir eu conscience de devenir colistiers du candidat FN sous sa bannière : le Var comme le quart Sud-Est de l’Héxagone est un département où l’électorat du Front National est assez large, et on pouvait imaginer qu’il serait possible au parti de Marine Le Pen de trouver des colistiers (même si Bandol n’est pas la ville qui fait ses meilleurs scores) a fortiori sous l’étiquette Rassemblement Bleu Marine qui se veut plus facile à porter pour de nouveaux sympathisants que celle du parti historique de la famille Le Pen.

L’article du Monde sus-mentionné fait référence à des cas extrêmes qui pourraient expliquer ici ou là un « malentendu » discutable, mais ici le seul cas que je connaisse est celui d’une jeune adulte : le FN dénonce des pressions familiales expliquant un revirement qui aurait pu pousser la jeune femme au dépôt d’une plainte pour « abus de confiance », et comme l’a déjà fait valoir le FN dans les autres cas, et à Bandol aussi évidemment, le formulaire CERFA à remplir par les colistiers demande à être particulièrement léger dans l’utilisation et l’apposition de sa signature (mais ce peut-être le cas pour une très jeune adulte, ou à l’inverse pour des personnes vulnérables – d’un grand âge par exemple ou maîtrisant mal la lecture – mais à l’âge adulte, il faut bien l’assumer).

Le collectif le plus discret

Je vous invitais dans le post-scriptum de mon article d’hier à « découvrir » le nom de chacun des 7 x 29 candidats, et je pensais tout particulièrement à la liste Bandol Bleu Marine où les noms m’étaient quasiment tous inconnus.
Et en échangeant avec mon « confrère » Christian Viala qui m’a gentiment tenu informé des éléments dont il disposait tout au long de ce dimanche, nous remarquions que cette liste est la seule pour laquelle les candidats et colistiers sont à ce point mystérieux que nous n’avons pas leurs photos, et encore moins de photo de groupe à l’heure où toutes les autres listes ont révélé leur cliché collectif.
Philippe Ponge fait état dans un communiqué via Bandol-blog d’un « piratage » de son site BBM (ce qui pourrait expliquer ce retard de communication)*.

Il est également vrai que pour ce parti, comme je l’indiquais, la stratégie de communication place la portée hexagonale des marques FN et RBM au coeur du discours (voter par opposition aux partis classiques/dominants gauche et droite) : la personnalité des candidats sur la liste, et les enjeux locaux sont donc en proportion moins forts dans le dispositif de communication du candidat Philippe Ponge comparé à ses rivaux (une seule investiture par ailleurs à Bandol – UDI – et sur une liste qui a préparé localement sa campagne sur les problématiques bandolaises depuis des années). La photo peut alors effectivement apparaître moins urgente…

Est-ce que cette absence de mise en avant du collectif de la liste accrédite la version de celle qui conteste sa présence volontaire sur la liste BBM ? Il faudra attendre les précisions du quotidien régional qui fait état d’autres colistières qui pourraient la rejoindre dès aujourd’hui dans cette démarche, et ne manquera pas de suivre le dossier, pour le savoir. Et éventuellement une intervention tierce qui arbitrera.
Toujours est-il que si Philippe Ponge a longtemps renvoyé à février pour les précisions sur ce que sa liste avait à offrir aux bandolais, nous sommes à moins de quinze jours du scrutin et maintenant en période de campagne électorale officielle : il est plus que temps d’être fin prêt.

Scénarios et pronostics seront-ils à revoir ?

Mais au vu de ce qui s’est passé ailleurs, Bandol est en droit de s’interroger : cette septième liste voit-elle sa participation au vote du premier tour le 23 mars mise en danger ?
Une liste challenger en moins, ce serait un peu moins de dispersion des voix de l’opposition, dispersion qui mathématiquement doit affaiblir les premiers rivaux  du maire sortant (ils peuvent espérer regagner quelques points d’une liste qui serait empêchée, plus que ne peut l’espérer le tenant du titre). Les électeurs frustrés par l’absence du candidat de leur choix peuvent aussi bouder le premier tour.
Si la liste BBM ne vit pas le scénario du pire (retrait par le Préfet ou le Procureur qui pourrait être saisi en référé en cas de multiplicité des contestations), et est bien présente le 23 mars, quel aura été l’impact de cet épisode ? Il n’est cependant pas fini, et je crains qu’il monopolise une partie de l’attention durant ce qu’il reste de campagne électorale, à travers les développements qui sont attendus, dans un sens ou dans l’autre (d’autant plus que le communiqué déjà cité de la tête de liste termine sur un ton offensif et un avertissement aux accents judiciaires assez large).

 F.M. – www.bandolais.fr

* sans l’avoir fouillé de fond en comble, je n’y ai cependant pas relevé de traces de dégradations qui accréditeraient cette explication d’un piratage informatique (s’il ne manque que le mot de passe pour le modifier, une procédure de récupération auprès de l’hébergeur doit être possible, et parler de piratage semble excessif).





Article suivant : Palix répond à Tambon

3 Commentaires