2011, année politique, pour Bandol aussi

Bien sûr, il y aura le contexte national: les chroniqueurs des différents types de presse nous prédisent que 2011 sera une année de campagne, avec la présidentielle de l’année suivante qui agite déjà les partis.
Les cantonales aussi, les 20 et 27 mars prochains, sans jamais passionner les foules, vont quand même relancer l’actualité politique dans les médias, nationaux et régionaux. Cette campagne départementale* va certainement obliger les politiques bandolais à s’activer: certains seront candidats et en campagne, d’autres dans des logiques de partis, d’alliances, de négociations en vue des échéances suivantes.

On n’en sera qu’à mi mandat concernant les municipales, mais à Bandol l’opposition affiche de plus en plus ses ambitions: la recomposition du Conseil Municipal de Bandol l’an dernier et la très courte majorité du Maire laissent espérer à ses rivaux de nouveaux bouleversements. Illustrations:

  • Bandol en @ction vient de publier une harangue offensive à destination de ses troupes. Ca sent les velléités de combat.
  • Vigilance et Vérité à Bandol semble passer d’un rôle d’association de vigilance citoyenne à celui de force d’opposition déclarée face au Maire: son dernier article de 2010 dresse une liste de griefs contre le Maire se terminant par une condamnation de son action « qui conduit notre ville dans une impasse »…
  • D’autres forces politiques ne sont pas en reste, mais ces deux groupes étant conduits par d’anciens colistiers du Maire, cela révèle l’ampleur et la violence des mouvements qui secouent le microcosme local, avec une majorité qui a non seulement éclaté en moins de trois ans mais carrément produit des antagonismes multiples.

Je ne sais pas ce qu’il en sortira, ni si leurs espoirs de renverser Christian PALIX sont réalistes, mais à l’approche d’un nouveau Conseil Municipal avec des enjeux clefs, de mon point de vue d’observateur, je prédis une chose: l’année 2011 sera très politique à Bandol, avec toujours la crainte qu’elle ne vire très politicienne. Ca amusera certains. Ca indiffèrera beaucoup de bandolais, mais je fais partie de ceux qui regarderont cette lutte de pouvoir avec inquiétude pour ce qui doit être l’intérêt général:

  • certains chantiers entrepris par la Mairie donnent des signes encourageants, MAIS
  • les critiques formulées à son encontre sont aussi largement fondées et beaucoup sont graves,
  • la faible majorité subsistante la met à la merci de pressions diverses,
  • et rien ne dit qu’une alternative précipitée fournirait une solution à tous coups profitable à Bandol (si c’est pour tomber de Charybde en Scylla… ou juste accroître l’instabilité politique…).

Bref, vous avez maintenant de multiples sources pour suivre la vie bandolaise, de sites divers en groupes Facebook, mais ce blog continuera à observer en priorité la vie politique locale, du point de vue d’un simple électeur, avec toujours une exigence d’honnêteté intellectuelle qui ne peut être recherchée qu’avec votre aide. Vos commentaires seront peut-être plus rares ou prudents en cette période un peu incertaine pour l’avenir de Bandol, mais je les espère malgré tout nombreux et réguliers, en plus de vos contributions (vos articles, dessins ou photos sont toujours les bienvenus pour entretenir le lien entre nous tous, et nous dérider aussi). En route pour 2011!!!

F.M. – www.bandolais.fr

* Bandolais.fr aura certainement l’occasion de parler de l’actualité des figures bandolaises, mais je n’ai pas l’intention de couvrir cette campagne comme celle de 2008: surtout parce que je n’en aurai pas le temps.