Archives du blog

Bon réveillon !

Ce soir nous serons nombreux à réveillonner… Que la fête soit bonne, et si les bandolais sont majoritairement en ménages de 1 à 2 personnes, qu’ils ne soient pas trop nombreux à être seuls ce soir (sauf ceux qui le choisissent volontairement).

2008 sera une année qui pourra jouer sur l’avenir de la commune. Espérons que ce soit une bonne année pour tous, et pour l’instant, je vous adresse mes meilleurs voeux, notamment de santé.

BONNE ANNEE A TOUS

Lire l'article

Bandol en chiffres

Depuis que les statistiques de bandolais.fr s’affolent, les conversations avec mon entourage tournent de plus en plus autour de la vie locale, et de l’échéance politique à venir. Et le constat s’impose à nous tous: pour juger de la situation et préparer le futur, il faut partir d’évaluations chiffrées.

Je n’ai hélas pas conservé le numéro de Bandol Mag qui publiait une « photographie » démographique de Bandol il y a un an ou deux je crois. Heureusement, Internet comme toujours nous fournit pas mal de réponses aux questions qu’on se pose et remplace souvent nos archives.

C’est le cas ici avec l’Encyclopédie des Villes de France que propose le site Linternaute.com.

Consultez dans son menu gauche les chiffres-clefs, les données démographiques ou emploi ainsi que le taux de résidences secondaires (et indiquez ici en commentaires si vous avez des chiffres plus actuels ou corrigeant ceux du site). Pour le reste, les infos sont peut-être à prendre avec précaution, Linternaute ne listant que 12 restaurants par exemple…

Vos prochains commentaires et idées pour programmes des candidats à la Mairie mériteront d’être confrontés à cette réalité des chiffres. Ceux qui nous liront le feront sans doute.

Lire l'article

Bandol Mag : piètre lecture !

L’exercice d’un périodique municipal est forcément un peu lénifiant. Rendre compte des animations d’un ton consensuel, mettre un relief quelques points des programmations futures, justifier avec un peu d’emphase les choix de la Mairie, et saupoudrer un peu d’état-civil, ça ne peut pas être très sexy, et ça vire vite à la publication propagandiste à la gloire de l’équipe en place (qui rédige).

Ce caractère soporifique se renforce aussi du fait de l’absence totale d’opinions variées. Je constate que dans le bulletin du Conseil Régional de PACA, une bonne page est réservée à l’opposition à Michel Vauzelle, en bonne démocratie. Pas dans Bandol Magazine.

Tous les bandolais supportent les coûts de Bandol Mag. Et tous ne sont peut-être pas disposés à payer les frais de campagne d’un Maire pendant tout l’exercice de son mandat… Alors pourquoi l’opposition ne s’y exprime-t-elle jamais? N’en a-t-elle pas le droit (fichtre!), ou aucun des élus d’opposition n’a-t-il pensé à faire valoir son droit à publier dans ce magazine d’information municipale (ce qui serait inquiétant concernant le niveau de préparation de gens qui sont candidats pour nous représenter) ?

Dans un cas comme dans l’autre, je trouve cela regrettable, et je n’exclus pas que cette lecture bimestrielle d’une prose imbibée d’autosatisfaction fasse partie des raisons majeures m’ayant poussé à prendre la plume le clavier pour ouvrir Bandolais.fr. Forcément, la critique étant facile, et l’expression de nos humeurs ayant été longtemps frustrée, je crains que ça n’influence les opinions exprimées ici, et donne une tournure un peu trop négative à ce blog, comme le présent article l’illustre encore…

Lire l'article

De la pub sur Bandolais.fr, et bientôt de la vidéo ?

Petites retouches de maquette sur ce blog, et une nouveauté que vous aurez sûrement remarqué : un emplacement publicitaire pour les commerces, entreprises ou associations bandolaises.

Pourquoi ?

Lire l'article

(par Guy C. LEVY) Quel Avenir pour Bandol?

Cette démarche peut paraître prétentieuse, et pour ceux qui ont ce sentiment, je voudrais les détromper : je ne suis pas un donneur de leçon mais un observateur d’événements qui ont comptés dans ma relation avec Bandol.

Je ne voudrais pas non plus tomber dans un lyrisme douteux, genre « Bandol mon amour… tu seras toujours dans mon cœur ! »

Et je ne souhaite pas tomber dans le piège de la critique acerbe comme : « Bandol tu ne mérites pas ce que l’on t’a fait « .

Mais surtout je voudrais exprimer ce que je pense sur des « nécessités premières » qui semblent avoir été ignorées non pas qu’elles n’étaient pas connues mais parce qu’elles n’ont pas été programmées comme « nécessités premières ».

…/…

Lire l'article

C’est Noël : concours de crèches (salle Ravaisou)

25 décembre : y’ a pas à tortiller, c’est Noël

Que je vous souhaite joyeux !

Je ne cours pas particulièrement après ce genre de manifestations, mais le travail de ceux qu’il faut bien appeler des artistes est impressionnant.

Et même si vous n’avez que quelques minutes pour faire un tour au pas de charge, plusieurs de ces réalisations vous arracheront au moins un sourire (c’est toujours ça de pris). Vous passez en centre ville ? Faîtes un détour par la salle Ravaisou avant début janvier, et votez pour l’une de ces crèches auxquelles leurs créateurs ont consacré bien des heures pour ce concours…

Que la paix de Noël souffle un peu sur la campagne, et que ce jour vous trouve en bonne santé…

Lire l'article

Rencontre avec Christian DELAUD, l’unique candidat à gauche (jusqu’ici)

Parmi les plaisirs que me procurent cette activité de blogueur local, le privilège d’une rencontre directe avec certains des candidats à la Mairie s’est révélée comme l’une des bonnes surprises de ces mois passés. Initiée par / avec Marcel Bogi, la série se poursuit grâce à l’invitation que m’a adressée Christian Delaud, que j’étais très désireux de rencontrer. Pour deux raisons essentiellement :

– je suis atterré par le spectacle que donnent les socialistes au plan national depuis au moins de très longs mois, et il me semblait indispensable de juger les hommes localement (au moins pour cette élection où l’étiquette me semble assez peu conséquente).

– parmi tous mes clients et parmi mes amis, je fréquente des bandolais parfois anciens, qui vont de l’anarchisme à la gauche la plus marquée jusqu’à une droite dure voire extrême. Eh bien jusqu’ici, je n’ai jamais entendu de mal de Christian Delaud, mais de tous les bords j’en ai entendu du bien (encore le cas dernièrement avec Serge Gervais colistier de son concurrent de droite Michel Sauzet, lors du debrief du dernier conseil municipal houleux), sur les valeurs humaines, comme sur la compétence, l’homme de dossiers. Intrigant dans le microcosme bandolais, prompt à dégainer. Le personnage méritait au moins que je le rencontre et me fasse mon idée, alors tant mieux s’il a jugé utile de m’accorder un peu de son temps comme Marcel Bogi avant lui.

Compte-rendu : …/…

Lire l'article

Conseils aux lecteurs commentateurs de ce blog

  • Publié le 23 Déc 2007
  • Commentaires fermés sur Conseils aux lecteurs commentateurs de ce blog
  • PolitiqueVie de ce blog

Ce blog s’anime, vole de records statistiques en records statistiques, et les commentaires fleurissent: c’est bien.

Pour autant, n’oubliez pas quelques règles pour le bon usage de cette fonction commentaire dont j’autorise un usage assez libéral pour l’instant: …/…

Lire l'article

La Mairie se met-elle au recyclage de l’électronique?

Je me plaignais il y a peu d’avoir dû laisser des produits électroniques à la déchetterie de Bandol sans qu’aucune solution de recyclage leur soit appliquée…

Dans le Bandol Mag de Noël (NDLR : pas de lien car il n’est pas encore en ligne), je vois annoncée (en « 3ème de couverture » – page 15) au Centre culturel, une exposition destinée à nous informer sur le recyclage de ces déchets si particuliers et polluants. On n’en sait pas plus pour l’instant, mais vous imaginez que je suis impatient de voir cette expo explicative à partir du 3 janvier, et de savoir si cette équipe municipale s’est vraiment emparée d’un thème politique dont plus personne ne nie l’importance.

N’allez pas imaginer que c’est suite à la lecture de mon blog que cette expo s’est montée : le délai me paraît un peu court pour que j’y sois pour quelque chose. Mais ça prouve au moins qu’on est nombreux à s’intéresser à la question…

Lire l'article

Bienvenue dans la campagne électorale Mme CANEVARI!

Je me base pour ce titre sur le témoignage de Serge Gervais (membre de l’équipe du candidat Michel Sauzet), commentant ma note d’hier. Et sur le compte-rendu de ce conseil municipal que je viens de lire dans VAR MATIN.

Ce scénario qui m’avait été annoncé par quelques bandolais (avec qui je discutais des prochaines élections dans les dernières semaines), constitue une entrée en campagne qui n’est pas forcément la plus glorieuse, et ressemble à s’y méprendre à une réédition du scénario de 2001: Mme Canevari adjointe de la municipalité sortante de l’époque s’étant déjà désolidarisée au (dernier) moment de l’entrée en campagne.

Mme Canevari avait obtenu 12,65% au premier tour des municipales de 2001. Elle a fusionné avec le Maire actuel, lui assurant une majorité relative et gagnant sa place de premier(e) adjoint(e). Depuis elle a passé près de 7 ans dans une équipe municipale qui a indéniablement laissé une trace dans la vie de Bandol. A 2 mois des municipales, Mme CANEVARI s’oppose à son partenaire, reprend son indépendance (sa liberté d’aller négocier son potentiel d’électorat ailleurs), et fait son entrée (quasi) officielle dans la campagne électorale. Elle pouvait tout aussi bien aller jusqu’au bout de son « contrat moral » et voter ce budget comme les précédents, puis entrer en campagne et si elle fait partie de l’équipe gagnante, proposer un budget rectificatif après mars. La théâtralisation de son début de campagne a quelque chose de pathétique, et les applaudissements du public dont il m’a été fait mention sont contraires à toutes les règles régissant le déroulement normal d’un conseil municipal.

Je ne connais pas Mme Canevari, ni n’ai aucun élément pour juger de son action lors de la mandature qui se termine, mais du point de vue de l’électeur lamba (que je suis encore malgré ce blog qui se mêle de cette élection), je dois avouer que cela ressemble à une triste manoeuvre politicienne. Qu’elle n’hésite pas à s’expliquer ici, ou par le moyens de campagne qu’elle choisira, mais elle a deux mois pour le faire, et je pense que beaucoup de bandolais seront curieux de comprendre son revirement au timing si mesuré…

Quant aux propos du Maire rapportés par le journal, qu’il puisse les penser est une chose, les prononcer en public en est une autre. En tous cas j’ai la réponse à la question que je posais il y a peu, de savoir comment les sortants allaient gérer l’héritage de leurs 7 années de mandature : mal…

Lire l'article