16 jours de silence, et pourtant…

Bon, j'ai été un peu paresseux, et vous aussi si j'en juge par les visites, commentaires et mails reçus.
Pourtant, depuis début août, quelques bricoles dont l'importance n'est pas négligeable se sont produites ou se préparent (et quelques articles aussi se préparent, sur mon ordi et ceux de quelques habitués de ce blog)…
D'abord, merci à Serge Gervais pour s'être une fois de plus fendu d'un compte-rendu sur le dernier conseil municipal qui, traitant du futur du casino de jeux de la ville n'était pas le moins important des 6 ans de mandature en cours.
Ensuite j'espère que vous avez lu le papier de Var Matin (toujours sur internet) qui résume le sujet.
De même, toujours en ligne, et toujours chez Var Matin, il ne faut pas oublier de lire l'article consacré à l'audit de la SOGEBA, dont on reparlera certainement ici tant les conclusions qu'on nous présente ne manqueront pas d'interpeller les bandolais, pas tellement sur la gestion du port, mais bien plutôt concernant la gestion immobilière (Zone d'activité du Val d'Aran notamment).
Enfin, j'avais pu avec quelques raisons, m'inquiéter de ce que serait l'attitude du tandem Palix/Bogi (pendant la campagne électorale des municipales), concernant la question de l'intercommunalité. Ce que j'ai lu comme certains d'entre vous peut-être, me rassure (cela se clarifie vers ce qu'était ma préférence personnelle): il semblerait que le Maire tente aujourd'hui d'appliquer le scénario que de nombreux bandolais espéraient (rejoindre la communauté de communes de la Ste Baume, et non pas l'agglomération de Toulon que beaucoup imaginaient/redoutaient en cas de réélection de François Barois).
Allez, voilà quelques liens à cliquer pour vous remettre au parfum de la gestion de Bandol, et on va tâcher de reprendre un rythme moins vacancier dans les jours qui viennent!!!





9 Commentaires

  • […] réponse car il a légitimement pu se sentir mis en cause par certains des articles publiés ici ou cités en référence ici. Mes éventuels commentaires (et les vôtres) figureront dans la zone appropriée après […]

  • Te voilà enfin de retour!!!
    Tout d’abord, j’espère que tu as passé de courtes mais bonnes vacances.
    Pour le reste il est évident que durant ton absence, mis à part un ou deux commentaires, il semblait que tous étaient partis avec toi…. Je commençais à m’ennuyer!!!. Pour ce qui est des décisions et orientations municipales, il semblerait quelles soient conformes aux promesses de campagne.
    Pour ce qui est du Casino, je suis persuadé qu’ils ont fait le meilleur choix, compte tenue du temps, de la situation économique actuelle et de la future évolution de notre société.
    A+ Serge

  • @ Serge: je me suis à peine absenté, mais j’avoue qu’au mois d’août, et après une petite semaine de repos, j’ai eu du mal à retrouver un rythme normal (je ne suis pas encore complètement dedans).

  • Eh ben c’est pas trop tôt. J’en avais marre d’ouvrir le site sur la photo de Bandol dans la brume, même si elle était de chaleur.
    En ce qui concerne l’adhésion à la Ste Baume, je pense que c’est le meilleur choix pour notre commune. Et pour l’hypothèse d’arriver aux 50000 d’ici le prochain recensement, ce chiffre couperet sera certainement revu à la hausse d’ici là.

  • @ Claude: désolé que la photo du 4 août ait embrumé ton écran depuis 15 jours, mais ça me donne l’occasion de rappeler que nous sommes peu nombreux à alimenter ce blog (euphémisme), et que si chacun s’empare d’un sujet à creuser de temps en temps, ce blog sera plus vivant… Ca reste une activité qui se surajoute à mon planning quotidien déjà plein, donc j’espère (et veux croire) que « ce pas trop tôt » était un clin d’oeil humoristique!

  • Tranquillises toi, c’était du second degré. Je ne critique jamais les personnes qui travaillent ou œuvrent pour l’intérêt général, surtout bénévolement. Bon retour sur TON site.
    Comme tu le demandes, je peux te filer un coup de main, mais je dois reconnaitre que je n’ai pas la connaissance de notre ville, telle que tu l’as et comme certains de nos chroniqueurs habituels.

  • à Tous, Bonjour,
    Fred, heureux de retrouver mon blog préféré.
    Je dois reconnaître que la brume de chaleur pendant deux semaines avait de quoi embrumer mon esprit.
    En ce qui concerne Bandol, et contrairement à Serge, je ne pense pas que la vente du Casino au groupe Partouche soit la meilleure solution.
    Le Casino municipal, propriété de la commune depuis la municipalité socialiste de Christian Goux, a un impact très important sur le contexte économique de Bandol.
    Sur le plan financier, il est une composante majeure.
    Sur le plan animation, il participait à une synergie avec l’ensemble des acteurs, commerçants et municipalité.
    Son transfert à l’ancien stade des Grands Ponts ne permettra plus cette synergie.
    Les clients d’opportunité du Casino vers le commerce bandolais et sa réciproque du commerce bandolais vers le Casino ne jouera plus.
    En effet, le client du Casino qui récupèrera son véhicule n’ira plus systématiquement vers le commerce bandolais alors qu’à l’ancien emplacement, plutôt que de récupérer son véhicule et partir vers les communes environnantes, ce client pouvait balader sur le port de Bandol et consommer sur place.
    Mais le pire est la cession de propriété.
    Dans 18 ans, c’est loin me direz vous mais pas tant que ça. Mon petit fils par exemple, aura 23 ans et risque d’en supporter les conséquences comme tous ceux de sa génération.
    Dans 18 ans donc, le Groupe Partouche, propriétaire du Casino, deviendra le bailleur si la municipalité décidait de choisir un autre casinotier pour l’exploitation des jeux à Bandol.
    Or le bailleur devra respecter et faire respecter le bail voté le 4 août lors du conseil municipal.
    Ce bail prévoit notamment que le bailleur devra mettre à disposition du preneur (l’autre casinotier) les locaux nécessaires à l’exploitation du Casino mais pas l’intégralité des locaux.
    Rien n’interdit au Groupe Partouche de conserver un local dans lequel serait faite sa publicité. Je vois mal un groupe concurrent accepter cela.
    De plus, le preneur devra prouver au bailleur qu’il a toutes les autorisations administratives pour exploiter le casino. Cela relève presque de l’espionnage économique car certaines informations sont sensibles.
    Enfin, il est précisé, dans ce bail, que le bailleur pourra donner congé au preneur à l’expiration de chaque période triennale pour exécuter des travaux.
    Vous imaginez l’épée de Damoclès qui serait sur la tête du preneur. Le Groupe Partouche pourrait, au bout de trois ans, signifier au preneur l’expiration du bail pour cause de travaux de mise en conformité ou de sécurité.
    Je vois mal un groupe concurrent se positionner face au Groupe Partouche dans ces conditions.
    Résultat : dans 18 ans le seul Groupe Partouche répondra à la demande de la commune. Mais il le fera à ses conditions et nous n’aurons plus aucun moyen de pression.
    Financièrement cela aura des conséquences dommageables pour la commune.
    Pour la commune, être propriétaire du Casino présentait un avantage « énorme ».
    Je comprends que la situation financière actuelle préoccupe la majorité mais il y avait un cap difficile à franchir ces deux années à venir.
    Ce cap pouvait être franchi sans comprommettre l’avenir de Bandol.
    Des reports d’investissement ou une meilleure entrée des impôts et autres recettes sont des pistes à ne pas négliger.
    J’espère que nous en resterons là pour la vente des bijoux de famille, mais j’en doute lorsque j’entends ce qui se prépare autour de la SOGEBA.
    Le rôle de la municipalité ne doit pas se limiter à l’inauguration des chrysantèmes.
    J’ai d’autres ambitions pour les élus bandolais.
    Il ne faudrait pas non plus qu’à chaque difficulté, nous nous mettions à brader notre patrimoine.
    Christian Delaud

  • à quand la vente de l’hotel de ville !!!!!
    on devrait s’aperçevoir (peut etre) quelle nous coute trop d’argent???
    il y a des investisseurs ou des promoteurs qui devraient rapidement se manifester pour en faire un immeuble hahahahahahahahahaha!!!!!!
    vendons vendons vendons a un momment donné nous n’auront plus besoin de payer d’impot pour entretenir tout les batiments communaux
    méditons méditons méditons

  • Je comprends le raisonnement de Christian, sur la vente du Casino au groupe Partouche ( la nostalgie d’une réalisation de son ami C.Goux). Je ne partage pas son opinion pour de multiples raisons.
    Toutes les villes qui construisent un Casino ou qui désirent le faire cherchent un lieu facilement accéssible voir La Ciotat, Sanary…. ou Cassis qui a déplacé son casino afin qu’il soit moins enclavé. Donc l’ancien Stade à la sortie de l’autoroute est un lieu idéal à moins de 3 kilomètres du centre ville, à 20 minutes de Marseille, 30 à 35 minutes d’Aix en Provence et 7 minutes du centre de Toulon (lorsqu’il n’y a pas de bouchons!!!).
    Les joueurs de casino ne sont pas spécialement des consomateurs des autres commerces. et si quelques rares joueurs ont le désir de se promener sur le port, la journée il bénificieront d’un parking au nouveau casino et disposeront d’une navette gratuite pour venir en centre ville. Aujourd’hui, bien souvent ils n’arrivent pas à trouver une place pour stationner et ils partent dans d’autres communes et d’autres casinos. Quand aux joueurs nocturnes, à la sortie du casino, c’est presque toujours retour chez eux sans aller boire un coup en ville.
    Pour ce qui est de la vente et du compromis réalisé entre la commune et le groupe Partouche, ce n’est peut être pas une mauvaise chose. C’est tout d’abord une entrée d’argent frais, un pourcentage non négligeable récupéré sur les jeux dès le premier cent. Si l’on se projette dans 18 ans, avec l’entrée inévitable des jeux en ligne, peut être que les casinos auront disparus???? A ce moment là c’est peut être le groupe Partouche qui cherchera à se débarasser d’un batiment en le bradant. Seul le Casino étant la propriété du groupe Partouche, avec le parking et le reste des installations, les moyens de préssions seront je le pense suffisants dans le cas contraire.
    A+ Serge